• Accueil
  • >
  • MODE
  • >
  • Mode : Non, le Wax n’est pas d’origine africaine !

Mode : Non, le Wax n’est pas d’origine africaine !

De Douala à Bamako, d’Abidjan à Cotonou, de Paris à New-York, le wax est devenu une star incontournable de la mode Africaine, et même Occidentale. De plus en plus, il s’invite dans nos gardes robes et nos appartements par petite touche ou en total look. Wax caméléon, tantôt espadrilles, cravates, nœuds papillons, sac à mains, valises ou parapluies, coussins, lampes, cache-pots, tabourets ou tables basses, le Wax s’infiltre partout.
Le wax est devenu sociologiquement l’étendard d’une africanité pour toute une génération et notamment pour des stars afro-américaines comme Beyoncé qui le portent fièrement comme signe d’appartenance à une communauté et revendique par ce vêtement identitaire leur descendance africaine. Est-il vraiment Africain ?
Contrairement aux idées reçues, le wax n’est pas un tissu typiquement africain. Le wax serait originaire d’Indonésie. À la fin du XIXe siècle, les colons anglais et hollandais installés en Indonésie, observaient la méthode d’impression des batiks javanais (île de Java en Indonésie). Ils décidèrent alors de reprendre ce procédé et impriment sur tissu des motifs parfois très colorés, toujours à l’aide de la cire. Alors, les Hollandais en collaboration avec les femmes, l’étendirent dans un premier temps au niveau des pays côtiers.
Au vu du succès croissant de ces pagnes, plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest installèrent des usines de fabrication de wax au sein de leur propre capitale ou à proximité.
En Côte d’Ivoire, le « père du wax » , Vlisco, n’a pas d’usine de fabrication de la matière. Il produit ses 70 millions de yards de tissus, environ 64 millions de mètres, chaque année aux Pays-Bas, et les écoule à 90 % en Afrique, pour presque 300 millions d’euros de chiffre d’affaires.
C’est clair, le wax n’est pas un véritable tissu africain, même si les motifs sont inspirés par l’Afrique.
Sarah Kossonou

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook