• Accueil
  • >
  • MODE
  • >
  • [MODE] À PEINE ARRIVÉE , H&M AFRIQUE DU SUD SUSCITE LA POLÉMIQUE

[MODE] À PEINE ARRIVÉE , H&M AFRIQUE DU SUD SUSCITE LA POLÉMIQUE

À PEINE ARRIVÉE , H&M AFRIQUE DU SUD SUSCITE LA POLÉMIQUE

 

 

Alors que H&M créait l’émeute dans ses boutiques parisiennes, le 5 novembre dernier suite à la sortie de sa nouvelle collection (fruit de sa collaboration avec Balmain), l’enseigne ouvrait aussi pour la première fois en Afrique du Sud ;

En effet les 2 et 5 novembre dernier ont eu lieu l’ouverture en grande pompe d’ H&M dans les villes de Capetown et Johannesburg. Un événement précédé d’un bon coup marketing cher au géant suédois : pub-radio, affichage… Tout était réuni pour marquer l’arrivée de la célèbre boutique.

 

Cette arrivée n’a pourtant pas été au goût de tous. La bloggeuse-mode Tlalane Lethaku a dénoncé via twitter, le manque de diversité criant : « Je suis allée à votre boutique de Capetown. La plupart, pour ne pas dire l’intégralité de vos affiches publicitaires présents en magasin, ne représentent aucun mannequin noir. Merci de travailler sur cet axe, afin de plaire à tout le monde ».

H&M a aussitôt répondu, mais par un tweet déroutant tant il est clairement raciste : « Le Marketing d’H&M a un impact majeur et il est essentiel pour nous de véhiculer une image positive.  Nous voulons que notre marketing montre notre mode de manière inspirante et véhicule un sentiment positif. Nous travaillons avec une vaste variété de mannequins et de personnalités via nos campagnes marketing en ligne, dehors et en boutique »

.

Si on lit et comprend bien le tweet, H&M insinue tout simplement que le choix de mannequins noirs au lieu de mannequins blancs, véhiculerait une image négative. Inutile de vous détailler les répercussions qu’a engendré ce message méprisant ; Il a naturellement scandalisé les internautes Sud-africains… Trois jours après la polémique, la marque de prêt-à-porter a présenté des excuses via un communiqué sur sa page Twitter. Un classique.

 

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook