Un migrant soudanais tué par des garde-côtes libyens

Un jeune homme d’origine soudanaise a été tué jeudi alors qu’il résistait avec d’autres migrants à un retour forcé dans un camp de détention par les garde-côtes libyens. Condamnée par les organismes internationaux, cette bavure en dit long sur la gestion de la crise migratoire dans ce pays d’Afrique du Nord.

 

Le 20 septembre, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), a condamné fermement la mort tragique d’un réfugié soudanais décédé à la suite d’une blessure par balle après son débarquement en Libye. Une mort survenue alors que le jeune homme résistait à son renvoi dans un des centres de détention dont la précarité a beaucoup été dénoncée dans des rapports de plusieurs organismes internationaux.

L’homme faisait en effet partie d’un groupe de plus de 100 personnes ramenées sur le continent jeudi au point de débarquement d’Abusitta, dans la capitale Tripoli.

L’OIM a confié que lorsque les gens ont commencé à fuir, des coups de feu ont été tirés et une balle a touché l’homme qui est mort à la suite des blessures. « Bien qu’il ait immédiatement reçu une aide médicale sur place par un médecin de l’OIM et qu’il ait ensuite été transféré dans une clinique voisine, il est décédé deux heures après son admission » explique Leonard Doyle.

Les Nations unies ont condamné l’incident et exigé que les autorités libyennes enquêtent et traduisent les responsables en justice.

Leonard Doyle de l’OIM a jugé «inacceptable» vendredi « l’utilisation de balles réelles contre des civils vulnérables non armés, hommes, femmes et enfants » et exigé la fermeture des centres de détention des migrants en Libye. En juillet dernier, l’ONU a critiqué les politiques européennes en faveur du retour en Libye des migrants secourus en mer, affirmant que ce pays d’Afrique du Nord n’est pas sûr pour eux.

La Libye est en effet déchirée par des guerres de clans depuis la mort de son président Mouammar Kadhafi, qui a été tué dans l’invasion menée contre le pays par des puissances occidentales en 2011.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook