• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • Marathon féminin : La kényane Brigid Kosgei explose le record mondial à Chicago

Marathon féminin : La kényane Brigid Kosgei explose le record mondial à Chicago

La kényane Brigid Kosgei a éclipsé le record du monde de marathon féminin détenu depuis 16 ans par la britannique Paula Radcliffe alors qu’elle conservait son titre à Chicago. La coureuse de 25 ans a enregistré un temps de deux heures 14 minutes 04 secondes, facilement dans la marque de 2:15:25 de Radcliffe établie au Marathon de Londres en 2003.

C’est un exploit qui s’ajoute à la victoire de la kényane à Londres cette année quand elle a réussi un temps de 2:18:20 et est devenue la plus jeune vainqueure de la course. Ababel Yeshaneh, d’Ethiopie, a terminé deuxième à Chicago, à six minutes et 47 secondes. Seuls 22 coureurs masculins ont terminé plus vite que Kosgei, qui aurait enregistré un record du monde masculin en 1964.

L’athlète kényane, qui a remporté l’an dernier en 2:18:35, a admis : « Je me sens bien et heureuse parce que je ne pensais pas courir comme ça ». Avant elle, le record mondial de marathon le plus ancien aussi bien chez les hommes que chez les femmes d’après-guerre avait été établi en 2003 par la coureuse britannique Radcliffe.

L’ancienne championne du monde était à l’arrivée à Chicago pour assister à la performance remarquable de Kosgei et était parmi les premiers à la féliciter. « Quand j’ai vu à quelle vitesse Brigid courait en première période, j’ai su qu’il allait être cassé », a déclaré Radcliffe.

Gelete Burka d’Ethiopa a complété le top trois à Chicago dimanche avec un temps de 2:20:51. De son côté, la Suisse Manuela Schar a conservé son titre en fauteuil roulant, terminant 30 secondes plus vite que l’an dernier en 1: 41,08.

Stéphane BAI

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook