MALI : ATTAQUE DANS UN VILLAGE PEUL

Le Mali a passé le nouvel an dans le noir. La cause, ce mardi 1er janvier le village peul de Koulogon, commune de Koulogon Habé dans le centre du Mali a été victime d’une attaque meurtrière faisant 37 morts, de nombreux blesses et de nombreuses habitations incendiées.

Cette attaque sanglante qui aurait été perpétré par des chasseurs traditionnels de la communauté Dogon vient au moment où les autorités ont engagé un dialogue intercommunautaire pour renforcer la paix et la sécurité dans la région.

Selon un communiqué officiel ce sont des “hommes armés habillés en tenue de chasseurs traditionnels dozos » qui seraient responsable de ce massacre.

‘’C’est une milice dozo qui nous a attaqués tôt ce matin. Ils étaient tous armés, habillés en tenue dozo. Notre chef de village Moussa Diallo a trouvé la mort dans cette attaque, ainsi que des membres de sa famille, dont une fillette et des vieilles femmes’’ Selon un témoignage rendu à l’AFP par Allaye Yattara, éleveur peul du village.

Le gouvernement malien a affirmé son indignation face à cet acte audieux et a condamné avec la toutes dernière énergie ces crimes. Par ailleurs, il a assuré dans un communiqué que « les auteurs des crimes seront punis avec toute la rigueur de la loi ». Il a ensuite appelé « l’ensemble des communautés de la zone centre au calme ».

Depuis quatre ans les violences se multiplient entre les Peuls, traditionnellement éleveurs, et les ethnies bambara et dogon, dans le centre du Mali du groupe jihadiste du prédicateur peul Amadou Koufa pratiquant majoritairement l’agriculture. Selon l’ONU, Ces violences intercommunautaires ont fait plus de 500 morts civils en 2018.

 

Opri Averroèse Kalet

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook