• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • Mali : Une attaque terroriste dans un camp militaire fait 55 morts

Mali : Une attaque terroriste dans un camp militaire fait 55 morts

53 soldats et un civil ont été tués ce vendredi dans l’attaque terroriste d’un camp militaire à Indelimane, dans le nord du Mali, a-t-on appris dans un communiqué de l’armée malienne.

Le camp de l’armée malienne dans le village d’Indelimane, situé entre Ménaka et Ansogo, a été visé ce 1er novembre par des terroristes. D’après nos sources, c’est des obus qui ont dans un premier temps été tirés par les assaillants. Ensuite par petits groupes d’homme tout armés dont à motos, se sont dirigés vers le camp militaire d’Indelimane.

Le communiqué de l’armée malienne avait donné dans un premier temps un bilan provisoire dans la journée, de 15 morts l’on est passé à 35 victimes. L’information sur le bilan effectif a été donnée plus tard dans la soirée par le Ministre de la communication et porte-parole du gouvernement malien, Yaya Sangaré, sur son compte Twitter. « À la suite de l’attaque de la position des FAMA à Indelimane, les renforts dépêchés ont retrouvé 54 corps dont 1 civil, 10 rescapés & constaté des dégâts matériels importants. La situation est sous contrôle. Le ratissage & le processus d’identification des corps se poursuivent », a-t-il affirmé.

Le ratissage se poursuit dans la zone. Les renforts qui ont été envoyés sur place ont déjà pénétré le camp et se sont installés. Des soldats maliens étaient également portés disparus vendredi, a indiqué une source militaire. La revendication de cette attaque n’a pas été faite le même soir. Mais des groupes jihadistes installés dans cette zone située non loin de la frontière nigérienne quittent le Niger pour venir attaquer au Mali, ou quitte le Mali pour attaquer des zones militaires dans des pays voisins.

Cette attaque survient un mois après la mort de quarante soldats dans deux attaques, djihadistes le 30 septembre et le 1er octobre, près du Burkina Faso, pays situé au sud du Mali, selon le bilan d’un responsable du ministère de la Défense.

Awa TRAORE

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook