MAINTIENT DU PROGRAMME POUR LES JEUNES AFRICAINS D’OBAMA

Alors que depuis son arrivée à la maison blanche, Donald Trump semble s’être donné pour mission de prendre, autant que possible, le contre-pied de tout ce qu’a fait son prédécesseur, il faut dire qu’en l’état des choses, le continent africain semble quelque peu épargné, quoique.

En effet, l’une des actions fortes de Barack Obama a été, en terme de coopération américaine en Afrique, la création du Young African Leaders Initiative (Yali). Ce programme vient d’être lancé pour la quatrième année de suite. Les États-Unis ont accueilli pas moins de 1000 jeunes africains âgés de 25 à 35 ans en juin dernier. Dans le cadre du programme, ils seront habilités à suivre un semestre de cours dans les universités américaines partenaires.

Directeur des études africaine à FIU, Percy Hintzen a parlé du programme en des termes assez encourageant, affirmant, « C’est une belle opportunité académique à saisir pour ces jeunes gens et un très bon moyen pour les États-Unis de se constituer un réseau sur le continent ».

Les 1000 étudiants, composés de chercheurs, étudiants, jeunes professionnels, suivront douze semaines de cours dans le domaine des affaires et de l’entrepreneuriat, du leadership civique et de l’administration publique. Mais à la fin de la sixième semaine, les cours seront suspendus à l’occasion d’un sommet. Ainsi, les étudiants iront prendre part au quatrième sommet du Mandela Washington Fellowship qui se tiendra à la mi-août à Washington, la capitale fédérale américaine.

Au terme de la douzième semaine de cours, les étudiants seront reconduit dans leurs pays respectifs. Toutefois pour avoir une certaine continuité, le réseau établi par Yali leur sera profitable.

On se questionne tout de même sur l’avenir de se programme. L’administration Trump n’y mettra pas un terme empêchant la tenue des prochaines éditions?

NegroNews ‎

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook