• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • En Louisiane un procureur blanc discrédite la juge noire Lori Landry

En Louisiane un procureur blanc discrédite la juge noire Lori Landry

Un procureur blanc discrédite activement un juge noir pour avoir dit que le système de justice pénale « met de manière disproportionnée les Afro-américains en danger, plus que quiconque ».

Le sixième procureur de la Cour, Bo Duhé, cherche à soustraire la juge Lori Landry de plus de 300 affaires affirmant qu’elle était trop « partiale et soumise à des préjugés » être juste ou impartiale. En tant que première femme afro-américaine élue juge dans le 16e district judiciaire de la Louisiane, Lori Landry a déclaré qu’elle avait l’obligation de s’exprimer.
« Je suis profondément consciente de l’importance de mon point de vue en tant que femme afro-américaine qui compte à la table des décideurs », déclarait-elle déjà au Daily Iberian en 2014. « Il est essentiel pour le succès de notre communauté que différentes voix soient incluses, mais cela ne signifie pas que je parle uniquement pour les Afro-américains ou pour les femmes ou pour ceux qui ne sont pas riches. « 

Cependant, le franc-parler de Lori Landry sur des sujets tels que la brutalité policière, le profilage racial et les disparités de peine dérange. Les procureurs locaux affirment qu’elle les a injustement accusés de partialité à l’encontre des Afro-américains. Le mois dernier, le 16e bureau du procureur de district judiciaire à New Iberia, dans le nord-ouest de l’île, a demandé qu’elle soit récusée dans des affaires pénales en cours au motif qu’elle « avait un parti-pris contre ce bureau, de sorte qu’elle ne pouvait pas être juste ou impartiale ».

Comme preuve de la prétendue partialité de la juge Lori Landry des commentaires comme ces derniers : « Les hommes afro-américains ne survivent pas aux contrôles routiers faits par police. » « Les prévenus blancs reçoivent des accords plus généreux que les prévenus noirs » ou encore « le fait que des policiers créent des preuves de toutes pièces pourrait dénoter d’une corruption à grande échelle. » « La juge Landry fait partie d’un système qu’elle essaie de corriger », a déclaré Khadija Rashad, une militante locale qui a organisé les rassemblements, plus tôt ce mois-ci.

Au cours de la procédure judiciaire de mercredi, lorsque les procureurs ont demandé à nouveau de différer les audiences sur les requêtes en récusation, Rashad a tenté de s’adresser directement au juge du 16e tribunal de district, Anthony Thibodeaux, et a été expulsée du tribunal pour l’interruption. « Nous avons élu la juge Lori Landry », a-t-elle ensuite déclaré à l’avocat. « Elle n’a pas été nommée, elle n’a pas été sélectionnée et nous allons nous assurer qu’elle siège autant de temps comme elle le devrait.»

Annabella Kemayou 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video