• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • L’OUGANDA IMPOSE UN « DRESS CODE » À SES FONCTIONNAIRES

L’OUGANDA IMPOSE UN « DRESS CODE » À SES FONCTIONNAIRES

Désormais, c’est tenue correcte exigée pour les fonctionnaires ougandais. Le ministère de la Fonction publique ne veut plus de fonctionnaires ‘‘mal vêtus’‘ dans ses rangs. Les lignes directrices publiées par le ministère de la Fonction publique leur imposent de « s’habiller décemment ». Voyons ensemble quelles sont les exigences de l’État ougandais.

Dans cette armada de ‘‘censures’‘ les femmes semblent être principalement ‘‘ciblées’‘. Il est fortement recommandé, dans ce que l’on pourrait qualifier d’injonction, au personnel féminin de ne pas porter de décolleté, ni de tresse ou de mèches de cheveux dont les couleurs seraient vives. Mais aussi à ne pas porter des tresses ou des extensions de cheveux aux couleurs vives. Il leur est également interdit de mettre des chemisiers sans manches ou tout vêtement fabriqué à partir d’un matériau transparent.

Les hommes, quant à eux, doivent porter des chemises à manches longues, des vestes et des cravates, mais aussi des pantalons non serrés. Ils doivent également garder leurs cheveux courts et soignés, et ne pas porter des vêtements aux couleurs vives. Les chaussures plates et ouvertes comme les sandales sont également exclues, sauf dans les cas où l’on peut prouver que c’est pour des raisons médicales.

Selon la note du gouvernement, le personnel qui ne se conforme pas sera sanctionné. La circulaire est dérivée des règles permanentes de la fonction publique sur le code vestimentaire, mises en place en 2010.
NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook