UN LORD BRITANNIQUE SUGGÈRE DE RECOLONISER LE ZIMBABWE (TRIBUNE)

À la House of Lords du Royaume-Uni, la crise au Zimbabwe a éclaté et Lord Adrian Palmer a suggéré, le mardi 22 janvier, de recoloniser le Zimbabwe comme solution à la crise. La déclaration insensible a apparemment été faite en plaisanterie, mais elle a enragé de nombreux Africains, certains qualifiant cette remarque d’inacceptable.

Alors que l’Italie, par la voix de son vice-président Luigi Di Maio reproche à la France d’appauvrir l’Afrique à un travers un système de colonisation continue sur le continent, à la Chambre des lords britannique, la crise au Zimbabwe a été évoquée le 22 janvier dernier et la solution proposée est, pour le moins, choquante. Lord Adrian Palmer a demandé au ministre d’État du Commonwealth et des Nations Unies, Tariq Mahmood Ahmad, s’il avait « envisagé de recoloniser le Zimbabwe. C’est tragique de voir ce qui se passe ». La question a été accueillie avec rire par les membres de la Chambre des lords. En réponse, Lord Ahmad a déclaré : « Je dois être très honnête comme je le suis toujours, ce n’est pas une option que j’ai personnellement envisagée ».

La Chambre des Lords (Grande-Bretagne)

 

 

Il n’y a rien de drôle dans la colonisation. L’idée ou la pensée même de recoloniser un autre pays ne devrait être tolérée. Alors que la colonisation a radicalement changé la vie des Africains, les Britanniques et les autres puissances européennes en ont tiré profit. Leurs économies ont été fondées sur le commerce des esclaves et le colonialisme.

Les Africains ont été dépouillés de leurs terres, avec leurs ressources pillées, leurs femmes violées, leurs enfants tués, leurs langues effacées, leur culture déformée ou détruite, la couleur de leur peau démonisée et leur religion déclarée inférieure. La colonisation est parvenue à faire germer, plus de 100 ans après, ses tentacules sur tout le continent.

Photo: ANP/AFP. Wilfred Kajese

 

Bien que la situation du Zimbabwe soit extrêmement préoccupante, il est tout aussi important de rappeler aux personnes aux motifs cachés que les Africains doivent s’attaquer à la crise. Le temps de l’intervention et des solutions étrangère est révolu, les résultats de l’intervention étrangère sont visibles pour tous en Libye. Le temps de la réflexion interne et d’une fraternité africaine forte est maintenant venu.

La crise zimbabwéenne ne se limite pas au Zimbabwe et si un seigneur britannique, en 2019, peut suggérer une recolonisation pour la résoudre, toute l’Europe peut alors proposer la recolonisation pour résoudre les problèmes de l’Afrique. La même tactique utilisée par le père et le grand-père de Lord Palmer, consistant à aider apparemment à donner une solution, est répétée ici.

Au Royaume-Uni, la Chambre des lords peut faire la lumière sur le colonialisme. Alors que les rires emplissent leurs chambres à l’idée de recoloniser un autre pays africain, c’est une déclaration que les présidents africains doivent considérer comme une atteinte à leur souveraineté. C’est à partir des rires et des blagues que les vérités sont acquises.

Le rôle de l’Union africaine est plus que jamais nécessaire sur le continent. Il est regrettable que le calibre des dirigeants africains qui se soient opposés au néo-colonialisme sous toutes ses formes ait été assassiné. Il est temps pour l’UA de jouer son rôle moteur sur le continent et dans la résolution des crises sur le continent.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook