L’OPPOSITION MALIENNE À NOUVEAU DANS LES RUES

La colère de l’opposition malienne ne fait que monter au fil du temps. L’opposition reste toujours campée sur sa position face aux résultats des présidentielles.

Ce samedi 1er septembre 2018, près de 200.000 maliens ont pris d’assaut les rues de la capitale malienne ainsi que celles d’autres villes du pays . L’objectif de cette marche est de contester le verdict de la cour constitutionnelle validant les résultats des présidentielles passés et également appelé à la libération de libération de Paul Ismaël Borro et son codétenu Kimbiri.

Pour mémoire, lors du premier tour des présidentielles, IBK avait selon les résultats officiels obtenu 44% de suffrages et son challenger Soumaïla Cissé avait obtenu 18% des suffrages. Les résultats officiels du second tour ont annoncé IBK vainqueur avec une très grande avance sur son challenger.

Parmi les manifestants, se trouvaient plusieurs candidats des présidentielles passées dont Soumaïla Cissé qui pour ces militants est le président choisi par le peuple malien et l’on pouvait lire sur les banderoles et autres, les expressions suivantes : ‘’ Soumaïla Cissé, président’’ ; ‘’Non à la fraude’’ ; ‘’Vive la démocratie’’…

D’après le média Malijet, quatre anciens ministres d’IBK ont rejoint l’opposition qui pour la troisième fois consécutive draine du monde dans les rues en guise de protestation.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook