• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • LOIC, 10 ANS, HARCELÉ PUIS AGRESSÉ À L’ÉCOLE ET LES AUTORITÉS SE TAISENT !

LOIC, 10 ANS, HARCELÉ PUIS AGRESSÉ À L’ÉCOLE ET LES AUTORITÉS SE TAISENT !

Au supposé pays des droits de l’Homme, quand un Africain a mal, il doit se taire et ravaler sa douleur, car personne n’en n’a rien à foutre. Au pays des Droits de L’homme, les Noirs doivent se réjouir qu’on les laisse y vivre, ils doivent donc arrêter de se plaindre, qu’importe ce qui leur arrive. Au pays des droits de l’homme, une plainte déposée par un Africain… Ça ne vaut rien !

Pendant de longues années, Loïc subira harcèlement et intimidations de la part de ses camarades d’école, parce qu’il est Noir ! Plusieurs fois, il exprimera sa douleur, son raz-le bol, son envie d’en finir de façon indirecte à sa mère Audrey, par un questionnement très particulier. « Ces derniers temps, il nous demandait comment était le paradis, est-ce qu’il pourrait aller au paradis pour plus qu’on lui fasse de mal. Il me demandait régulièrement s’il se pendait avec la corde à sauter de sa petite sœur, s’il mourrait rapidement », raconte sa mère, laquelle, inquiétée par de telles interrogations, confie: «très vite j’ai vu que ça n’allait pas. »

Et elle avait bien raison. Car le 14 mars dernier, dans la cour de récréation de l’école Marcel-Pagnol de Veauche, dans la Loire, Loic est plaqué au sol par ses camarades. Ils le frappent. Le garçon tente alors de se relever , comme le raconte sa mère au micro de la radio RTL , « Il a essayé de se lever pour s’enfuir, parce qu’il avait mal, et puis un de ses camarades lui a mis un croche-pied par terre et il est retombé ». Le médecin de famille a évalué l’incapacité de travail à 14 jours, selon Le Progrès qui révèle l’information. Mais si le corps du jeune garçon est tuméfié de partout, ce sont les dommages psychologiques qui seront les plus dures à porter, pour son âge. « Il est très très choqué ».

chose étonnante dans ce genre de situation, l’école n’est jamais au courant de rien. Est-ce à dire qu’elle encourage le racisme, où est donc le cadre dans lequel sont sensés évoluer les enfants qu’on confie à l’école ? Dans tous les cas, les parents du jeune garçon ont déposé plusieurs plaintes, concernent principalement la mairie de Veaule, le ministère de l’Éducation Nationale ainsi que les quatre agresseurs. Mais depuis, aucune suite n’a été donnée à leur recours. Notamment pour celles qui concernent l’Éducation nationale et la maire de la ville, comme le rapporte France Info, il n’y aura pas de suite ni de poursuites , comme d’habitude,c’est la plainte d’Africains…

La justice française ne cesse de montrer ses limites, et les Affaires Théo et Adama l’ont démontré. Lorsque des Africains sont victimes d’agressions, le système entier semble user de tous les stratagèmes pour les décrédibiliser, même s’ils le font de façon très maladroite. Ils sont chez eux, ils ont tous les droits.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook