• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • L’ivoirienne Marie Josée Ta Lou décroche un contrat de sponsoring avec Nike

L’ivoirienne Marie Josée Ta Lou décroche un contrat de sponsoring avec Nike

L’athlète prolifique de 31 ans, Marie Josée Ta Lou, a longtemps été à la recherche d’un sponsor pour financer ses entraînements. Après des mois de quête, ce n’est ni plus ni moins que la marque de sport numéro 1 dans le monde qui la sponsorisera.

La sprinteuse ivoirienne a annoncé la bonne nouvelle en postant une image d’elle dans une tenue Nike sur son compte Instagram : « Nouveau chapitre, nouveau challenge, allons commencer les entraînements… 100 % motivée.» , a signé la jeune femme.

Du haut de ses 1m59 et 50 kilos, Marie-Josée a su s’imposer médaille après médaille comme la Reine du sprint africain. Pourtant, c’est relativement tard qu’elle est entrée dans le milieu de l’athlétisme.

 

 

Ce qui faisait battre son cœur, c’était le football mais son frère aîné, craignant qu’elle ne se transforme garçon manqué l’en dissuade. Finalement, elle s’inscrit à un club d’athlétisme à la place.

Elle se lance véritablement dans l’athlétisme à l’âge de 19 ans. Là encore, avoir l’adhésion des siens, surtout de sa mère n’est pas chose aisée. Étant la seule fille de sa fratrie, sa mère aurait préféré qu’elle reste à ses côtés et qu’elle choisisse une voie plus « classique ». Lorsqu’elle gagne sa première médaille d’argent aux 100 mètres, elle la dédie à sa maman.

En 2015, elle est désignée « athlète africaine de l’année » par l’Association des Comités Nationaux Olympiques Africains et elle remporte l’Or sur 100 et 200 mètres aux Jeux Africains de Brazzaville. En 2016, elle est sacrée championne d’Afrique du 200 à Durban. Elle finit 4e des finales du 100 et 200 aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Elle établit son record personnel sur 100 mètres à Rio en 10 s 86 (qu’elle rééditera en finale des Mondiaux de Londres). Elle décroche la médaille d’Argent sur 100 mètres aux Mondiaux de Londres en 2017. En 2019, elle remporte la première place aux Jeux africains de Rabat et la 3e aux championnats du Monde de Doha.

Sans aucun doute, avec un tel soutien, la prodigieuse athlète ivoirienne continuera sur sa lancée et fera briller le drapeau Orange Blanc Vert sur la scène mondiale. L’Afrique regorge de talents comme Marie Josée Ta Lou, mais malheureusement peu d’entre eux ont la chance de bénéficier du soutien financier propice à l’éclosion de leur talent.

 

Annabella Kemayou

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video