L’ITALIE REJETTE PLUS DE 600 MIGRANTS

L’ITALIE REJETTE PLUS DE 600 MIGRANTS

Le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, reste fidèle à sa politique de restriction du nombre de migrants en Italie. Ce dimanche, il a interdit au navire de l’ONG française SOS-Méditerranée Aquarius d’accoster dans les ports d’Italie.

Le compte est de 629 migrants venus d’Afrique, dont 123 mineurs isolés, 11 enfants en bas âge et 7 femmes enceintes. Ils étaient bloqués lundi 11 juin au matin en Méditerranée, à 28 milles nautiques de Malte et à 32 des côtes siciliennes, otages d’un contentieux international. Le vice-président du conseil et ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, a décidé de refuser à l’Aquarius, qui a recueilli ces personnes à son bord, l’entrée dans les ports italiens une information donnée par le quotidien La Repubblica sur son site.

Le premier ministre, Giuseppe Conte, à constater que l’Italie « était abandonnée » par l’Europe. Le ministre des transports et des infrastructures, Danilo Toninelli, qui a en théorie la haute main sur les ports, a attendu plusieurs heures avant de s’aligner officiellement sur les positions de Matteo Salvini.

Lundi matin, il s’en est pris à un autre bâtiment de l’ONG allemande Sea Watch, au large de la Libye. « Malte ne bouge pas, la France repousse, l’Europe s’en fout », a-t-il lancé sur Facebook. Depuis, la situation est bloquée. Le haut-commissariat de l’ONU a appelé lundi Malte et Rome à débloquer la situation, qualifiée d’ « impératif humanitaire urgent ».

Samedi soir, le centre de coordination des secours (MRCC) de Rome, a demandé au navire humanitaire de SOS-Méditerranée de faire route vers une zone située à plusieurs dizaines de mille des côtes libyennes, à l’est de Tripoli où deux opérations de secours se sont déroulées, dans des conditions assez périlleuses. Par ailleurs, une des deux embarcations secourues a coulé, et 40 migrants ont été repêchés in extremis.

Dunamis Adjigo

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook