LIBYE : VERS UNE SORTIE DE CRISE ?

À l’initiative de la Fondation de Brazzaville pour la paix et la préservation de l’environnement présidée par Jean-Yves Ollivier, 21 libyens se sont retrouvés à Dakar ce 11 mai 2018 pour mener des réflexions dans le but de trouver une sortie à la crise qui secoue la Libye depuis la mort du guide libyen, le colonel Mouammar Kadhafi.

Ces 21 libyens qui ont fait le déplacement de Dakar pour prendre part à cette rencontre de trois jours, sont issus de toutes les tendances politiques et sociales qui se trouvent actuellement dans le pays. À l’exception des représentants du maréchal Khalifa Haftar qui malgré leur présence dans la capitale sénégalaise ont opposé un refus à toute participation.

Le coup d’envoi des discussions a été donné par le président sénégalais Macky Sall qui a fortement apprécié cette démarche qui vise la restauration de la paix dans ce pays qui se présente comme l’enfant malade de l’Afrique depuis le printemps arabe en 2011.

Les ‘’septembre’’, nom attribué à ceux qui se revendiquent de la révolution menée par le guide libyen en septembre 1969 et les ‘’février’’ nom attribué à ceux qui ont été montés par Printemps arabe de 2011 ayant coûté la vie au guide libyen, ont ensemble effectué la prière du vendredi. Alors que dans un passé proche, ces protagonistes ne s’adressaient même pas la parole.

Les participants ont apprécié l’initiative de la fondation de Brazzaville pour la paix et la préservation de l’environnement. Ils ont fait comprendre que sans chercher à jouer un rôle de médiateur, la fondation a offert un cadre qui leur permet de travailler ensemble pour trouver un terrain de sortie à cette crise. Ils ont aussi fait remarquer que le fait que cette initiative ne soit pas imposée par l’occident leur rassure et les met plus en confiance.

Vivement, que cette crise libyenne soit conjuguée au passé.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook