LES MISÈRES DU FILS DE MOHAMED ALI

Si la légende qu’était le boxeur Mohamed Ali s’est constitué un riche patrimoine grâce aux mythiques crochets de ses poings, son fils affirme être aujourd’hui un « homme à petit boulot sans ressources » qui survit avec moins de 8 dollars par jour. Et pour cause, un héritage, dit-il, mal reparti.

Le seul fils biologique du légendaire boxeur a affirmé qu’il survivait avec moins de 8 dollars par jour et qu’il était obligé de faire des petits boulots pour joindre les deux bouts. Mohamed Ali Junior devrait pourtant hériter de près de 51 millions de dollars après la mort de la légende de la boxe, âgée de 74 ans, en 2016. Mais il affirme ne recevoir qu’une petite allocation de la part de la succession, ce qui signifie qu’il a passé Noël sans le sou. Il avait, en effet, déclaré : « Je n’ai pas de projets pour Noël. J’essaie juste de gagner ma vie ».

Il s’est confié sur la façon dont il gagne son pain quotidien. « Je ferai n’importe quoi, a-t-il expliqué, – construction, démolition du béton, peinture, mais pour le moment, je ne fais rien. Je coupe l’herbe, tire les haies, les mauvaises herbes, nettoie les volets, nettoie les gouttières. Mon ami me laisse utiliser son camion et son équipement et je lui en donne la moitié ».

L’homme âgé de 46 ans, vit dans une pièce sale d’un condo de trois chambres à coucher à Miami. Son épouse Shaakira, 49 ans, et leurs deux jeunes enfants vivent à Englewood, à Chicago, dans un quartier où le taux de criminalité est l’un des plus élevés observés aux États-Unis. Sa femme et lui se parlent à peine depuis qu’elle avait affirmé à tort, dans une interview en 2016, qu’il s’était enfui en Floride avec sa fortune. Pourtant, Junior a affirmé ne recevoir aucune pension et s’être installer plus près de sa mère, la première épouse de son père, Khalilah, et pour trouver du travail dans une entreprise. Mais cela n’a pas fonctionné.

Le fils de Mohamed Ali a déclaré : « Mes enfants me manquent tellement. Ma femme a dit que je les abandonnais et que j’avais des millions, ce qui était faux. Même si je ne gagne pratiquement rien, j’aimerais envoyer de l’argent chez moi pour les enfants ou pouvoir acheter un vol pour Chicago ».

Il s’attendait à partager l’héritage de son père avec la quatrième épouse du boxeur, Lonnie, ses sept filles et son fils adoptif Assad. Cependant, des tensions existent entre Junior et sa belle-mère depuis des décennies. Lonnie, 61 ans, qui avait procuration sur la fortune, aurait aidé à écrire le testament du champion des poids lourds avant sa mort.

Junior a affirmé que le domaine de Mohamed Ali ne lui rapportait que 1 000 dollars par mois. Il pense que les autres membres de la famille touchent plus d’argent, mais il ne peut pas le savoir, car ils ne se sont pas parlé depuis deux ans. Il a ajouté : « Cela me fait me sentir comme de la merde, mais je m’en sers. Il pense que les autres membres de la famille touchent plus d’argent, mais il ne peut pas le savoir, car ils ne se sont pas parlé depuis deux ans.

Il n’a pas de compte bancaire et doit payer une commission pour encaisser les chèques. Cela lui laisse 204 dollars par mois, soit près de 8 dollars par jour, après les factures.

Assurément, la vie n’est pas rose pour Mohamed Ali Junior, et il sait qu’il devra se battre de toutes ses forces, comme son père avant lui, pour obtenir ce qu’il veut et mettre, un jour, définitivement la misère au tapis !

Stéphane Baï

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook