• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • L’école s’excuse d’avoir demandé aux élèves d’énumérer les « aspects positifs » de l’esclavage

L’école s’excuse d’avoir demandé aux élèves d’énumérer les « aspects positifs » de l’esclavage

Un réseau d’écoles s’est excusé pour une tâche demandant aux élèves d’énumérer les « aspects positifs » et « négatifs » de l’esclavage, qualifiant la feuille de travail d’«erreur évidente».

« Pour être plus clair, il n’y a pas de débat sur l’esclavage », a déclaré Aaron Kindel, surintendant de Great Hearts Texas, dans un communiqué publié sur Facebook jeudi. « C’est immoral et un crime contre l’humanité. »

Le mercredi, Mr Roberto Livar a posté une photo d’un devoir, il a dit que son fils, Manu, a été invité à compléter sa feuille de travail dans sa classe d’histoire américaine de quatrième à Great Hearts Monte Vista à San Antonio. La feuille de travail s’intitule « La vie des esclaves: une vision à double tranchant».

Mr Livar a dit à HuffPost que son fils était mal à l’aise quant à la nature de la tâche et s’est senti obligé de l’apporter à la maison et de montrer son devoir à ses parents. Livar rapporte qu’il était « énervé » lorsqu’il a vu la feuille de travail.

« Nous sommes pleinement conscients qu’il y a un effort concerté de l’extrême droite pour affirmer l’esclavage comme étant « pas si mal » et essayer de revoir la guerre civile comme étant sur les « droits des Etats et non sur l’esclavage », a t-il dit à HuffPost dans un message Facebook. « Nous étions inquiets que cette mission soit conforme à cette idéologie et était naturellement concernée, ainsi que d’autres parents. »

D’autres familles et des membres de la communauté noire sont mécontents de ce travail à faire et ont commencé à partager le poste de Mr Livar, y compris le représentant Joaquin Castro (D-Texas).

Castro a qualifié la mission « absolument inacceptable » dans un tweet jeudi.

Kindel a déclaré dans sa déclaration que l’incident était « limité à un enseignant sur un seul campus », et que l’enseignant a été mis en congé alors que Great Hearts « rassemble tous les faits ».

Il a ajouté que Great Hearts « conduira un audit » du livre qui a inspiré le devoir pour voir si elle devrait être remplacée de façon permanente.

Livar a indiqué à HuffPost que le personnel de Great Hearts avait invité sa famille et d’autres parents concernés à une réunion jeudi pour discuter de la question, et que Manu avait été félicité pour son action en révélant qu’il était « très courageux ».

Cependant, il a noté que son fils a été « attaqué par beaucoup de personnes au sein de son école » pour avoir soi-disant nui à sa réputation.

Livar, qui a déclaré que sa famille et lui sont américano-mexicains et s’identifient comme Chicano, a attribué toute l’épreuve à un manque de diversité à l’école parmi les étudiants et le personnel.

Il a ajouté qu’il voit ce qui s’est passé comme un signe de problèmes qui dépassent l’école de son fils.

« Ces problèmes ne sont pas isolés pour une école ou un livre », a déclaré Mr Livar. « Ces problèmes sont systémiques et continuent tout au long de la chaîne jusqu’au Texas School Board of Education. »

 

Liyaah D-S

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook