• Accueil
  • >
  • SANTÉ
  • >
  • Le pasteur nigérian qui a prédit la fin du Covid-19 pour le 27 mars contraint de se justifier

Le pasteur nigérian qui a prédit la fin du Covid-19 pour le 27 mars contraint de se justifier

Quelques semaines plus tôt, alors que le Covid-19 continuait de sévir à travers le monde, au Nigeria, au cours d’une prédication, le pasteur Temitope BALOGUN JOSHUA, le fondateur de la Synagogue Church of All Nations (SCOAN) avait fixé la fin de la pandémie au 27 mars 2020. Seulement 3 jours plus tard, le virus fait toujours l’actualité, notamment en Afrique où les mesures de confinement sont de plus en plus sévères.

Ce jour-là, Temitope BALOGUN JOSHUA présentait une lueur d’espoir à ses adeptes en leur annonçant sans équivoque la fin du Covid-19, tant redouté par les puissances économiques, dont les systèmes de santé sont les plus performants.

« Ce mois-ci (27 mars), ce sera fini (en référence au COVID-19). À la fin de ce mois, peu importe le médicament qu’ils produiront pour guérir quoi que ce soit, il ira comme ça, même si ce n’est pas le médicament qui a mis cela au monde, la médecine ne peut pas le retirer, il ira du chemin, par lequel il est venu» avait déclaré le pasteur cité par le site news360.info.

Mais, le prédicateur apporte un halte aux réactions des internautes qui s’emballent sur la toile, au regard du statu quo de la situation sanitaire mondiale face au Coronavirus. Car, semble-t-il que sa prophétie ait été mal interprétée. En effet, en abordant la fin du nouveau Coronavirus, l’homme envisageait sa disparition «spirituellement», non matériellement.

« Je voulais dire que le coronavirus disparaîtrait spirituellement de la même manière qu’il est venu. Au moment où je parle, le virus n’est plus dans le domaine des esprits », a-t-il recadré, avant de s’insurger de la capacité d’analyse des uns et des autres. «Au lieu de prendre le temps de comprendre le contexte dans lequel quelque chose a été dit, ils sont toujours rapides à juger», a-t-il regretté.

Malheureusement pour l’homme de Dieu, le mal a déjà été fait, et ses explications ne parviendront pas à racheter sa crédibilité. Car ce dernier est lynché sur les réseaux sociaux, à l’instar de Twitter où un internaute s’est interrogé «qui prend encore ce clown au sérieux ?» , exprimant bien la déception ressentie par ceux qui croyaient en la prophétie. D’autant qu’à ce jour le Nigeria enregistre 111 personnes contaminées pour un décès.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video