L’ART URBAIN RAVIVE LES RUES DE CRÉTEIL !

« C’est magnifique, je ne savais pas qu’il allait réussir à sortir ma tête comme ça. Les enfants sont contents, quand ils m’ont vu il ont crié y a maman Candia sur le mur », dit Candia, une femme de 53 ans, habitante du Mont Marly. Comme elle, huit autres habitants du Mont-Marly, ont vu leur visage peint sur le mur des Emouleuses, dans le cadre d’un projet de fresque éphémère.

À Créteil, la direction de la culture de la ville a souhaité faire découvrir l’art urbain aux habitants, à travers ce projet de fresque éphémère et participatives, auquel artistes et jeunes de la ville ont pu participé. Ernesto Novo, son comparse Skyo et ses assistants Isabelle et Mohamed ont été à l’honneur de ce projet. « c’est pas mon œuvre, c’est notre œuvre », déclare humblement Ernesto. Aux cotés de Candia, Océane, 7 ans, paraît rayonnante coiffée de ses nattes ornées de perles, et sa mère en est ravie « le portrait est sublime » s’émerveille – t – elle, alors que le portrait de son fils Samuel est juste à coté de celui d’Océane.

Le mur des émouleuses a été inauguré ce vendredi. Et déjà Candia ne passe plus inaperçue. « c’est vous ? Vous êtes très belle », l’interpellera une dame, alors que Candia a porté exprès le même boubou avec lequel elle figure sur la fresque murale. Cette fresque immortalise les visages de huit des neuf personnes issues d’une tour qui va être démolie, contraignant ainsi les habitants à déménager dans d’autres quartiers. « C’est touchant, il nous a super bien représentés et le mot Ensemble, c’est un mot qui est fort. Même si après on déménage dans d’autres quartiers, on aura toujours ce souvenir » confie, émue Karen. Dans tous les cas cette activité a mis les habitants de la ville de bonne humeur.

 NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook