• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • LAMAR ODOM AVOUE AVOIR UTILISÉ UN FAUX PÉNIS POUR SON TEST ANTIDOPAGE

LAMAR ODOM AVOUE AVOIR UTILISÉ UN FAUX PÉNIS POUR SON TEST ANTIDOPAGE

La sélection américaine de basket s’était logiquement qualifiée pour les Jeux olympiques de 2004. Lamar Odom était accro à la marijuana, substance interdite dans la compétition, mais il avait un test antidopage à faire, et il n’a trouvé qu’une seule solution pour esquiver ce test.

C’est dans son autobiographie intitulée « Darkness to light » que l’ancien champion NBA a fait toutes ces révélations. « La joie d’être retenu dans l’équipe des Etats-Unis pour les JO d’Athènes a vite viré à la peur, une fois que les gens du comité (olympique américain) m’ont annoncé qu’il fallait que je passe un test antidrogue avant d’être officiellement sélectionné ».

Le champion du monde 2010 était tellement accro, qu’il ne pouvait pas stopper son addiction le temps de passer ce test et continuer par la suite. Alors il a fallu trouver des solutions. « Avec des amis, nous avons commencé à faire des recherches sur internet pour trouver un faux pénis et nous avons cherché des solutions pour tricher ». Non, vous ne rêvez pas, c’est bel et bien avec un organe factice que l’ancien joueur des Lakers a pu passer le test antidopage.

Le jour du contrôle antidopage, pendant que l’agent en charge des contrôles l’observait de loin, il a utilisé la prothèse et un échantillon d’urine « propre », fourni par un ami. Aussi folle soit-elle, sa technique a marché ce jour-là, Odom a donc été sélectionné et a disputé les JO 2004. Malgré une triste médaille de bronze, on se demande comment le retraité de 39 ans a pu passer les mailles du filet avec une technique aussi absurde.

Malheureusement, aujourd’hui encore l’ancien coéquipier de Kobe Bryant est toujours plongé dans ses addictions qui sont la drogue et le sexe. On l’avait notamment retrouvé dans le coma dans une maison close du Nevada en 2016. Malgré tout, le papa de 3 enfants se bat tous les jours pour une vie plus stable. « Je lutte toujours, mais il est hors de question pour moi de retomber dans cette noirceur, jamais plus cela n’arrivera » a-t-il dit. Une période de sa vie compliquée, mais Lamar Odom reste optimiste.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook