KOFFI OLOMIDE N’EST PAS LE BIENVENU AU KENYA

Le ministère de l’Intérieur a déclaré que le musicien congolais Koffi Olomide reste un invité indésirable au Kenya depuis qu’il a été expulsé il y a deux ans. Cela signifie que le chanteur n’est pas le bienvenu dans le pays de sitôt.

Apparemment, dans un enregistrement vidéo partagé en ligne vendredi, Olomide a confirmé sa performance en remerciant le gouverneur de Kakamega, Wycliffe Oparanya, de l’avoir invité à se produire à la « conference Devolution » prévue pour le 24 avril.

« J’ai vu moi-même que mes concitoyens aiment la musique, j’ai alors invité Koffi Olomide … » a confirmé le gouverneur Oparanya lors d’un rassemblement public.

Cependant, son désir d’un grand retour depuis son expulsion il y a deux ans n’a pas pu se réaliser après que le ministère de l’Intérieur ait révélé que Koffi Olomide n’était pas encore pardonné pour ce qu’il a fait.

Rappel des faits : En juillet 2016 à l’aéroport international Jomo Kenyatta, la star de la musique congolaise a été filmée en train d’agresser sa danseuse physiquement.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mwenda Njoka, a déclaré que suite à l’incident, le chanteur doit demander la révocation de son statut de personne indésirable. Ce processus, dit le ministère, n’a pas encore commencé.

Njoka a déclaré à Citizen Digital au téléphone: « Il incombe à Koffi Olomide de demander que son statut (en tant qu’immigrant interdit) soit levé. Le fardeau de la preuve ne nous revient pas. Koffi, s’il ne régularise pas son statut, atterrirait juste sur le sol kenyan et serait ramené à l’avion, ce qui l’a amené, pour le retour immédiat. Ce sont des procédures internationales.  »

Citizen Digital a téléphoné à Koffi Olomide pour lui demander s’il avait demandé la régularisation de son statut, mais il les a référés à ses gestionnaires kényans.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook