• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • KÉMI SEBA RISQUE 5 ANS DE PRISON POUR AVOIR BRÛLÉ UN BILLET DE FCFA

KÉMI SEBA RISQUE 5 ANS DE PRISON POUR AVOIR BRÛLÉ UN BILLET DE FCFA

Kémi SEBA, panafricaniste et amoureux de la cause africaine fait actuellement l’objet d’une plainte déposée par la BCEAO pour avoir mis le feu, à titre symbolique, à un billet de FCFA, la monnaie coloniale, lors d’un rassemblement organisé le 19 août au Sénégal, par son ONG Ugences Panafricanistes. Il a été donc convoqué par la DIC, l’équivalent de la DGSE en France. ‎

Kémi SEBA, c’est assurément le Sankara de notre temps, médiatiquement, l’un des rares qui assument leurs choix, leur opposition à la domination coloniale. Aujourd’hui, l’homme voue sa vie à ce combat pour la dignité africaine.

Que personne ne soit dupe, cette arrestation est un moyen de mettre un frein à l’éclosion de ce grain panafricaniste, contestataire, cette aspiration au respect qui germe en chacun de nous désormais.

Contacté par nos services, Kémi a fait savoir qu’il serait sans doute admis en comparution immédiate. Il s’est dit prêt à assumer ses choix affirmant, « L’acte qu’on pose est un acte historique, la majorité des gens nous comprennent et c’est ce qui est fort.», rajoutant « c’est un combat pour notre peuple, c’est un combat pour notre survie. Je risque 5 ans de prison, je suis prêt à laisser 5 ans ma famille, à ne pas voir grandir mes enfants pour cette cause ».

L’histoire est entrain de s’écrire, l’oligarchie occidentale sent le verrou tout proche de céder c’est le moment de resserrer les rangs. Frère Kémi nous sommes tous avec toi.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook