• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • Justin Trudeau dans la tourmente après la révélation d’une photo de lui en blackface

Justin Trudeau dans la tourmente après la révélation d’une photo de lui en blackface

Justin Trudeau a vu son image se détériorer auprès de l’opinion publique après la publication mercredi d’une photographie compromettante qu’il a prise lorsqu’il avait 29 ans, avec un visage volontairement peint en noir à la façon des blackfaces. Le scandale s’amplifie suite à divulgation par le réseau Global d’une autre vidéo, fournie par le Parti conservateur, le montrant maquillé de la même manière, au début des années 90. Des erreurs de jeunesse qu’il risque de regretter amèrement dans un contexte critique d’élections politiques où il est au coude-à-coude avec le principal parti d’opposition du pays.

Trudeau avec un visage grisé

Malgré ces prises de positions publiques en faveur des minorités et du libéralisme, une série de problèmes hors de la caméra menace de réduire ses chances de rester Premier ministre aux élections fédérales du mois prochain.

Trudeau a été obligé de s’excuser mercredi après que Time ait posté une photo de lui pour le moins compromettant. On y voit en effet Justin Trudeau, alors âgé de 29 ans, déguisé en Aladin pour une soirée thématique “1001 Nuits“ qui s’est tenue en 2001 dans l’école de Vancouver où il enseignait.

Comme le note le magazine people français Gala : « Celui qui n’avait commencé la politique que depuis une petite année avait choisi, pour parfaire son costume, de se grimer le visage de noir : un grave manque de lucidité dans une Amérique traumatisée par le blackface, cette pratique qui consistait à se grimer en noir pour se moquer des minorités africaines dans des minstrel shows d’un goût douteux ».

Le fait de se maquiller en brun (brownface) ou en noir (blackface) est une pratique raciste qu’utilisaient des comédiens blancs pour se moquer des Afro-Américains. Ayant vu le jour au 19e siècle, elle a perduré jusqu’au début du 20e siècle.

« Je suis vraiment désolé »

« Je n’aurais pas dû le faire. J’aurais dû le savoir mieux, mais je ne l’ai pas fait. Et je suis vraiment désolé », a-t-il déclaré aux journalistes dans un avion. « Oui, ça l’était. Je n’ai pas considéré que c’était raciste à l’époque mais, maintenant, on y est davantage sensibilisé », a-t-il ajouté.

Tard mercredi soir, CTV News, a obtenu une deuxième photo d’une source qui affirme qu’il s’agit d’une photo de Trudeau dans un annuaire du Collège Brébeuf. Trudeau a été critiqué par la classe politique de son pays. Un de ses principaux opposant, le conservateur Andrew Scheer, s’est dit « extrêmement choqué et déçu » d’apprendre cet incident.

Pour un blanc, « se noircir le visage est un acte de moquerie ouverte et de racisme », s’est-il indigné avant ajouter : « C’était tout aussi raciste en 2001 qu’en 2019. Ce que les Canadiens ont vu ce soir était quelqu’un avec un manque total de jugement et d’intégrité et quelqu’un qui n’est pas apte à gouverner ce pays ».

De plus, Singh, le politicien néo-démocrate à gauche du parti libéral de Trudeau, a déclaré que c’était « troublant » et « insultant ». « C’est se moquer de quelqu’un pour ce qu’il vit et ce qu’il vit comme », a-t-il dit.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook