JOUR-J DU PROCÈS GBAGBO: BERNARD HOUDIN RASSURE

Aujourd’hui lundi 1er octobre 2018 s’ouvre le procès le plus attendu pour le peuple ivoirien en particulier pour et toute l’Afrique en général. Un grand homme sera à la barre pendant 5 jours et le « non lieu » est tout ce que le continent espère à l’issu de ces audiences. L’ancien président de la république de la Cote d’ivoire Laurent Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé seront donc à la Haye ce jour, pour la n ieme fois d’un procès qui dure depuis 7 ans .Mais Bernard Houdin, un ancien conseiller du président Gbagbo, rassure.

« Je l’ai vu il ya quelque jours c’est un homme extraordinaire, j’ai jamais vu quelqu’un avec autant de sérénité, autant de résilience, autant de capacité à absorber les choses et à conserver une vision de l’avenir, ne pas s’occuper de soi-même mais avoir toujours à l’esprit l’intérêt général du pays » a expliqué sur le plateau de nos confrères parisiens de TV5, le conseiller de l’ancien président.

De l’autre coté, si la défense du président Ouattara souhaite que le procès aille jusqu’à son terme, elle sera peut être déçue de voir le président Gbagbo et son ministre Blé Goudé être libres les jours à venir, puisque selon Houdin, cette libération est bien plus que possible.
« Au plan humain, il ne peut être que confiant sur sa libération, quand on connait le dossier quand on a vu ( le développement du procès lui-même depuis le 28 janvier 2016 ) où le procureur a complètement échoué en présentant ses témoins, il a présenté 138 témoins, il s’est arrêté au 82 eme, il n’est même pas incapable de définir ce qu’était le plan commun, ce qui a permis d’ailleurs au juge président de la cour d’autoriser la défense à plaider directement l’acquittement, car on va passer des témoins du procureur aux plaidoiries d’acquittement »

Questionné sur les ambitions supposées de Gbagbo en cas d’acquittement avant 2020, son conseiller explique que «le président Gbagbo a été élu en 2010, c’est un constitutionnaliste, les français ont installé Ouattara, y’a une échéance en 2020, c’est lui-même qui choisira ce qu’il veut faire, je pense qu’il agira dans l’intérêt général de la Côte d’Ivoire». Et puis, sur des sujets d’inquiétudes peut être issus de la bataille politique de 2010, au sujet de la prétendue emphase du FPI avec le concept d’ivoirité Houdin martèle une fois encore que «le débat sur Gbagbo et l’ivoirité c’est un faux débat qui a été instillé dans l’opinion public et internationale pour faire passer Gbagbo pour ce qu’il n’est pas, c’est très clair dans l’esprit de Gbagbo»

Transféré aux Pays Bas le 30 novembre 2011 avec une défense emmenée par l’avocat français Maitre Altit, qui aura la possibilité de plaider directement le « non lieu », Gbagbo reste serein et confiant. Le pays des éléphants et toute l’Afrique retiennent donc leur souffle pour une probable victoire, car un grand fils du continent est sur le point de respirer à nouveau, comme sa femme, l’air de la liberté.

VINCINQ ZEROWIT

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook