• Accueil
  • >
  • PEOPLE
  • >
  • JOHN SINGLETON, RÉALISATEUR DE «BOYZ N THE HOOD», EST DÉCÉDÉ

JOHN SINGLETON, RÉALISATEUR DE «BOYZ N THE HOOD», EST DÉCÉDÉ

John Singleton, un cinéaste polyvalent qui a fait sensation avec sa virtuosité dans les années 90, est décédé lundi, à l’âge de 51 ans, des suites d’un accident vasculaire cérébral. Son film Boyz N the Hood, lui a valu d’être la plus jeune personne et le tout premier afro-américain à recevoir une nomination aux Oscars du meilleur réalisateur.

La disparition d’une grande étoile

Sa mort, au centre médical Cedars-Sinai, a été confirmée dans une déclaration de sa famille après son retrait du centre de survie. M. Singleton avait été admis à l’hôpital le 17 avril, après avoir eu un accident vasculaire cérébral. Sa famille a déclaré qu’il avait des antécédents d’hypertension.

« John est décédé paisiblement, entouré de sa famille et de ses amis », a déclaré la famille de Singleton. « Nous souhaitons remercier les incroyables médecins de l’hôpital Cedars-Sinai pour leurs soins attentionnés et leur gentillesse. Nous souhaitons à nouveau remercier tous les fans, amis et collègues de John pour tout l’amour et le soutien qu’ils lui ont témoignés pendant cette période difficile ». Sa mère, Shelia Ward, a déclaré la semaine dernière qu’il était dans le coma.

Un chef d’œuvre mémorable

Boyz N the Hood, un film extrêmement réaliste et poignant sur trois adolescents grandissant au milieu de la violence des gangs dans le centre-ville de Los Angeles, a confirmé les compétences de John Singleton et l’a placé au rang des réalisateurs afro-américains plus établis, tels que Spike Lee, Bill Duke Julie Dash, Robert Townsend et Reginald Hudlin.

« À 18 ans, j’ai vu Elle a le droit de l’avoir », a confié Singleton dans une vidéo publiée sur YouTube en 2013, faisant référence au film révolutionnaire de Spike Lee en 1986. « Ce film était si puissant pour moi, en tant que jeune noir adolescent qui a grandi en voyant des films avec peu de gens qui me ressemblaient ».

Il avait 22 ans lorsqu’il a commencé à tourner « Boyz », qui suit Tre (joué par Cuba Gooding Jr.) et ses amis Ricky (Morris Chestnut) et Doughboy (Ice Cube) alors qu’ils tentent d’éviter les gangs et la drogue. Singleton avait obtenu son diplôme d’école de cinéma moins d’un an auparavant. Il a par la suite reconnu que, lors de la réalisation de Boyz N the Hood, il ne savait pas encore comment réaliser un film.

« J’aurais pu faire plus de films »

Au début de sa carrière, ce génie de la mise en scène a également réalisé le vidéoclip de Michael Jackson pour la chanson Remember the Time, qu’il a qualifiée d’ « expérience phénoménale ». Il a travaillé régulièrement dans une variété de genres, réalisant des drames comme Rosewood et Baby Boy, un remake de Shaft mettant en vedette Samuel L. Jackson et le véhicule d’action « 2 Fast 2 Furious« , la première suite de « The Fast« . et « Furious« , en 2003.

Plus récemment, Singleton a été actif à la télévision en tant que producteur et réalisateur. Il a notamment co-créé la série FX Snowfall.

Même s’ils témoignent d’un savoir-faire évident, beaucoup de ses plus récents films n’ont pas connu le succès de ses premières productions cinématographiques. De plus, sa production a ralenti après une série de films dans les années 1990.

Dans une interview accordée au Guardian en 2017, il a déclaré: « J’aurais pu faire plus de films », soulignant que certaines de ses expériences avec Hollywood et son traitement des films afro-américains et cinéastes, avait inspiré son passage à la télévision.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook