• Accueil
  • >
  • MUSIQUE
  • >
  • JAY-Z SE PRONONCE CLAIREMENT SUR LA QUESTION RACIALE

JAY-Z SE PRONONCE CLAIREMENT SUR LA QUESTION RACIALE

 

La légende du HIp-Hop américain Jay-Z a décidé, dans son nouvel album intitulé « 4:44 », de traiter de plusieurs thématiques. Celle qui nous intéresse dans le cadre de cet article est celle développée dans le premier single « The Story of O.J. ».

Dans ce single, dont le clip a été dévoilé il y a peu, représenté sous la forme d’un dessin animé en noir et blanc, largement inspiré des cartoons « Les Onze Censurés », des dessins animés qui se faisaient les relais de forts stéréotypes ethniques sur les Noirs, le rappeur ‎aborde avec la qualité qu’on lui connaît le problème du racisme.

Dans ce contexte très « dark », Jay-Z fait état des conditions de vie des Afro-Américains au fil des siècles, de l’esclavage à l’apartheid. Le single est basé sur un sample du titre « Four Women » de Nina Simone. On y voit le personnage animé de Jay-Z flâner dans les rues new-yorkaises, se gaver de pastèques, travailler dans les plantations de coton avant de perdre la vie de façon tragiquement inattendue.

Ce single, Jay-Z y tient, au mois pour faire savoir son engagement. C’est d’ailleurs celui qui avait été choisi pour assurer la promotion de l’album. Au moyen d’un documentaire s’intitulant « Footnotes For The Story of O.J. », le mari de la Queen B livre sa vérité sur la condition des noirs aux États-Unis. Puis il laisse la parole à d’autres, notamment Will Smith, Kendrick Lamar, Chris Rock et d’autres.

On peut d’ailleurs écouter Michael B Jordan y dire « Être Noir en Amérique, c’est comme être dans une toute petite boîte attachée au fond de l’océan avec une pression de 5 tonnes à tout moment et vous n’avez pas l’impression de pouvoir être qui vous êtes ou de pouvoir dire ce que vous pensez sans être critiqué par 1.000 opinions qui vous pointent du doigt et vous disent ce que vous n’êtes pas et ce que vous ne faites pas. », ce à quoi Jay-Z rajoute, « En tant que Noir – étant donné qu’on n’a jamais eu quoi que ce soit, ce qui est compréhensible – on en arrive à penser qu’on est séparé de notre culture ». Revenant même sur les déboires récents de Tiger, il affirme, « Et quand il joue très bien au golf, il se sent protégé. Quand ce n’est plus le cas, ils postent des photos de vous en train de conduire en état d’ivresse pour vous mettre dans l’embarras. Le monde va te dévorer et te recracher… ».

L’année dernière, sa femme Beyoncé s’était déjà montrée très engagée sur cette question du traitement dégradant réservé aux afro-americains.

Voir le clip : https://youtu.be/RM7lw0Ovzq0

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook