• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • JAHDEN, 6 ANS DÉCÈDE APRÈS AVOIR MANGÉ UNE CRÊPE À L’ÉCOLE

JAHDEN, 6 ANS DÉCÈDE APRÈS AVOIR MANGÉ UNE CRÊPE À L’ÉCOLE

Jahden, six ans allergique aux produits lactés est décédé jeudi dans le Beaujolais après avoir mangé une crêpe à l’école, dû à un choc anaphylique, une réaction allergique immédiate, d’après l’autopsie pratiquée vendredi. Selon les premiers éléments connus, c’est sa maîtresse qui aurait proposé la crêpe à l’enfant alors qu’elle était au courant de ses allergies.

Les parents mettent en cause la maîtresse de leur fils, qui était au courant, comme le reste du personnel, de son régime alimentaire spécial et des potentiels risques en cas d’ingurgitation de lactose. Le père affirme que «c’est totalement la faute de l’enseignante».

En effet le petit garçon, en grande section de maternelle fêtait le carnaval avec ses camarades. Après les festivités le personnel a confectionné et proposé des crêpes aux élèves.C’est sa maîtresse qui a proposé cette crêpe à l’élève. Ce dernier aurait accepté, pensant qu’il s’agissait d’une crêpe à l’eau comme il avait l’habitude d’en déguster chez lui. En réalité, il s’agissait d’une crêpe standard à base de lait.

D’après le père du garçon, qui s’est exprimé sur les ondes de France Info samedi, »Ils sont tous au courant pour l’allergie au lait de vache et ce qu’il faut faire en cas d’urgence. C’est pire qu’une erreur. Donner quelque chose à quelqu’un en sachant que ça pourrait lui faire du mal, pour une maîtresse d’école, ça n’est pas logique. Il y a un manque de jugeote « , souligne le père de Jahden.

 « Il était déjà en détresse respiratoire lorsque ma femme est partie en direction de la maison. Il s’est évanoui et a quand même eu le temps de dire à sa maman : »Aidez-moi, je vais mourir » a-t-il ajouté.

« Ça fait trois ans qu’il est dans cette école : petite section, moyenne section, tout le monde était au courant. Même les parents d’élèves étaient au courant que mon fils était allergique au lait » a encore expliqué la mère.

 

Le procureur de Villefranche-sur-Saône a confirmé que le « régime alimentaire (de l’enfant) était connu » du personnel éducatif et que « c’est la maîtresse qui a proposé la crêpe à l’enfant ».

L’enquête doit désormais déterminer les responsabilités personnelles dans la mort de l’enfant. L’enseignante concernée a déjà été entendue.

L’association P’tit Coeur a lancé un appel aux dons pour payer les billets d’avion des frères de la victime, dont les obsèques seront organisées à La Réunion. Cet appel désormais terminé a fortement porté ses fruits. L’argent récolté pourra déjà permettre de payer plusieurs billets d’avion à certains membres de sa famille.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook