• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • Italie: Le destin brisé d’Agitu Gudeta, une réfugiée éthiopienne devenue bergère accomplie, assassinée par son ouvrier ghanéen

Italie: Le destin brisé d’Agitu Gudeta, une réfugiée éthiopienne devenue bergère accomplie, assassinée par son ouvrier ghanéen

Agitu Gudeta, une militante environnementaliste éthiopienne ayant trouvé refuge dans la région du Trentin en Italie, a été froidement assassinée le 29 décembre par son ouvrier agricole, un migrant ghanéen qu’elle souhaitait aider. La fin tragique de cette femme ambitieuse et pleine de courage émeut la Péninsule. 

Réfugiée d’Ethiopie où elle s’était engagée contre l’accaparement des terres par certaines multinationales – ce qui lui avait valu des menaces de mort et de poursuites judiciaires –  Agitu Gudeta s’installe en Italie en 2010, où elle devient éleveuse de chèvres et développe une petite entreprise de fromages bio. La femme au parcours ambitieux est rapidement médiatisée et érigée en icône de l’intégration, mais sa réussite n’attire pas que des regards bienveillants.

Le 29 décembre 2020, quelques jours avant son 43ème anniversaire, elle est violée et tuée à coups de marteau par son ouvrier agricole, Adams Suleiman. La bergère employait souvent des migrants pour lui prêter main-forte pendant la période de l’année la plus chargée. Le Ghanéen de 32 ans a avoué qu’il lui reprochait de ne pas lui avoir versé son dernier salaire et aurait perdu tout contrôle au cours de leur discussion, rapporte le quotidien Corriera della Sera.

Une femme déterminée et dévouée

“Quand je suis arrivée à Trente, j’avais 200 euros en poche, c’est tout”, déclarait Agitu Gudeta à un journal local en 2017. “J’ai trouvé un emploi dans un bar pour subvenir à mes besoins, mais en attendant, j’ai commencé à penser à l’élevage de chèvres”. Selon le quotidien local Il Dolomiti, Agitu Gudeta était « la bergère la plus célèbre des vallées du Trentin ». Surnommée “la reine des chèvres heureuses”, l’Ethiopienne adoptée comme une fille du Trentin, était très appréciée des habitants pour son courage et sa dévotion pour les chèvres qu’elle élevait en liberté et protégeait des ours, jour et nuit. Pour parfaire sa formation, la bergère éthiopienne est d’ailleurs passée par la France pour apprendre le savoir-faire traditionnel des fromagers de montagne.

En 2018, Agitu est intimidée puis agressée physiquement par un voisin raciste et misogyne. L’homme l’avait attaquée par derrière alors qu’elle nettoyait une machine à traire. “Je vais te tuer, tu n’es qu’une sale négresse”, lui avait-il lancé. L’individu ne sera condamné qu’à 9 mois de liberté conditionnelle. Mais cet épisode malheureux n’arrête pas l’Ethiopienne qui lance ensuite une gamme de cosmétiques à base de lait de chèvre. En juin dernier, alors que la pandémie Covid-19 s’abat sur les petits commerces italiens, elle ouvre une boutique à Trento. « Elle était très présente, raconte Luca Puecher, maire de la petite ville. Elle ne pensait jamais au lendemain, mais au surlendemain. Elle avait sans cesse de nouveaux projets, de nouvelles idées pour la communauté. » 

Anéantir la force d’une femme autonome et indépendante

Ce féminicide fait la Une des médias italiens. La sénatrice Valeria Valente, qui préside une commission parlementaire sur le féminicide, dénonce “un acte d’anéantissement de la force d’une femme qui avait montré que, malgré sa position d’infériorité au départ, elle était capable de se battre et de gagner son autonomie et son indépendance.”

Une cagnotte organisée sur la plateforme GoFundMe par l’association Amici d’Etiopa (amis d’Éthiopie, en français) et le parti Più Europa d’Emma Bonino, a déjà permis de récolter plus de 90 000 €. L’argent servira à aider la famille de la défunte à rapatrier sa dépouille dans son pays natal et à faire vivre les rêves et les projet qu’elle n’aura pas eu le temps de réaliser, rapporte La Croix

Naomi Mackako

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video