ISRAËL : AZEALIA BANKS NE VEUT PLUS JAMAIS Y RETOURNER

ISRAËL : AZEALIA BANKS NE VEUT PLUS JAMAIS Y RETOURNER

« Pourquoi ces gens sont-ils comme ça? Je ne comprends pas … le nombre de fois que j’ai été délibérément poussée, piétinée, devancée dans la file, c’est trop. J’ai besoin de boire un bon coup « la réaction des Israéliens vis-à-vis des noirs est déplorable. La rappeuse américaine Azealia Banks vient de le vivre et elle a même a juré qu’elle ne retournerait plus jamais en Israël.

Parti pour un concert à Tel Aviv, Azealia Banks rentre au pays toute retournée. « J’adore mes fans mais les gens de Tel Aviv sont vraiment très impolis », sur Twitter le mardi d’après son concert, elle se plaint des mauvaises impressions qu’elle a eue des israéliens : »Les gens à l’hôtel, dans les restaurants, à l’épicerie m’ont traité avec un tel mépris que je n’ai vraiment pas apprécié de passer mon temps ici. Le spectacle était génial. »

Plusieurs vidéos de fans ont montré la bonne ambiance qui régnait au spectacle, le lundi soir et pourtant elle a été claire sur Twitter : « Je ne retournerai jamais plus jamais en Israël », a-t-elle tweeté mardi. le quotidien israélien Jérusalem Post en a encore fait cas dans son édition du mercredi 9 mai.

Entre temps, la rappeuse américaine de 26 ans pour répondre à ceux qui la critiquaient d’avoir organisé un concert dans l’état hébreu avait écrit: « Vous oubliez qu’il y a des gens noirs et bruns à Tel Aviv qui vivent leur vie, vont travailler, s’occupent de leur propre musique en continu sur Spotify, écoutent mes coups de gueule et qui étaient vraiment heureux que je vienne me produire devant eux en direct ». Avant de définir l’état d’âme de son concert comme étant : ‘’un endroit où les gens se comportent simplement comme des êtres humains sans aucune arrière pensée politique ». Elle avait aussi défendu Israël contre ceux le traitaient d’état d’apartheid en le comparant aux Etats-Unis d’Amérique ‘’ un pays qui prône le suprématisme blanc « a-t-elle écrit. Mais en partant d’Israël, Azealia Banks a déclaré que ses expériences avec de nombreux Israéliens et en particulier pendant ses voyages l’avaient profondément bouleversée.

Parce que d’abord elle n’était pas « assez payée pour supporter la culture sociale en Israël » et qu’elle ne reviendrait dans ce pays « qu’avec des propositions financières plus alléchantes ». Puis la convivialité des israéliens qui laissent à désirer : « Les gens à la sécurité m’ont intentionnellement fait poireauter pour l’examen des bagages, c’était clairement parce que je suis noire », a-t-elle écrit. Ensuite leur racisme affiché.

DUNAMIS ADJIGO

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook