[INSPIRATION] UN ORDINATEUR 100% MADE IN MAURITIUS

Du haut de ses 32 ans, Ritesh Hassamal a toujours été bercé par les méandres de l’informatique, depuis sa plus tendre enfance. Après des études secondaires brillantes à Maurice, le trentenaire décroche ses diplômes, au début des années 2000, au sein de la très réputée université anglaise de Warwick.

Depuis Ritesh Hassamal a multiplié les expériences professionnelles sur le terrain, faisant des va-et-vient, entre la Grande-Bretagne et son île natale, où il reviendra poser définitivement ses valises en 2009.
Ce spécialiste aguerri a fait ses gammes chez de nombreux employeurs de la place, dans la voie royale de la programmation en langages spécifiques, au cœur des rouages technologiques pour initiés.

« Créer une nouvelle génération de jeunes plus proches de l’informatique »
Et avec la ferme volonté gravée dans un coin de la tête, de mettre ses compétences au service du pays qui l’a vu grandir. « Je suis revenu pour mettre mes connaissances au profit de mon pays », confie-t-il fièrement au site lexpress.mu.
Moins de trois ans plus tard, voilà notre jeune informaticien lancé dans une aventure palpitante à grande échelle, avec la commercialisation d’un ordinateur portable de 7 pouces, tournant sur Android et totalement made in Mauritius.
A destination du grand public, cet ordinateur portable risque de créer le buzz, car proposé à une somme très largement en dessous des prix habituellement pratiqués, pour « créer une nouvelle génération de jeunes plus proches de l’informatique ».

Doté de haut-parleurs stéréo 2.1, d’une caméra, d’une connexion Wifi, d’un port USB et d’une entrée HDMI, l’ordinateur 100% made in Mauritius, évoluant dans une configuration d’origine propulsée par un Processeur VIA 8850 Cortex A9 1.5 GHZ, semble prêt à se faire remarquer sur un marché concurrentiel.
Au niveau de son exploitation logicielle, « il suffit de télécharger des applications. Vous en trouverez plus 500 disponibles », argumente son concepteur.

source : indian-ocean-times.com

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook