• Accueil
  • >
  • INSPIRATION
  • >
  • [INSPIRATION] TONIKA MORGAN, DU STATUT DE SDF À CELUI D’ÉTUDIANTE À HARVARD

[INSPIRATION] TONIKA MORGAN, DU STATUT DE SDF À CELUI D’ÉTUDIANTE À HARVARD

Il y a quelques années, Tonika Morgan était encore SDF, dormait dans des refuges ou sur des bancs dans des parcs. Aujourd’hui, elle étudie à Harvard, la prestigieuse université américaine, après avoir payé ses frais de scolarité grâce à une campagne de financement participatif.


Tonika Morgan âgée de 32 ans n’a pas eu une vie facile. En effet, cette dernière a quitté la maison de ses parents à l’âge de 14 ans, elle s’est ensuite retrouvée sans-abris durant 4 ans en dormant dans des refuges et sur des bancs dans des parcs. Elle a également été expulsée de son école à cause de ses nombreuses absences. Au lycée, la vice-principal de Tonika Morgan lui a dit qu’elle n’obtiendra jamais de diplôme universitaire. Cet événement fût le déclic pour Tonika qui était bien déterminée à lui prouver le contraire.

« J’étais choquée et en colère  » explique-t-elle à la radio CBC Metro Morning. Tonika n’a pas baissé les bras et s’est ressaisie. Elle a donc commencé à enchaîner des petits boulots, la plupart du temps dans le télémarketing ou dans la garde d’enfants. Cela lui permettait de se laisser un peu de temps pour aller à l’école et passer du temps à la bibliothèque. En 2008, alors qu’elle avait 25 ans, Tonika a finit par décrocher une licence en arts à l’Université Ryerson au Canada.

Mais sa bonne étoile ne va pas s’arrêter-là, elle décide de prendre son courage à deux mains et postule à Harvard, la prestigieuse université américaine pour faire un Master. »J’ai postulé et je ne l’ai dit à personne. » dit-elle. Trois jours plus tard, Tonika reçoit sa lettre d’acceptation, néanmoins un souci se pose devant elle. Elle doit payer ses frais de scolarité et des dépenses avoisinant les 77 000 dollars.

Alors, en manque de ressources ou de solutions viables, elle se tourne vers le crowdfunding (financement participatif) pour réunir de l’argent et lance une campagne  » Mission pour une scolarité à Harvard », elle va récolter près de 79 000 dollars.

En dehors de ses projets scolaires, Tonika Morgan a beaucoup contribué pour faire bouger les choses de manière novatrice à Toronto. Elle a littéralement changé sa vie pour mener de front son travail et ses activités de bénévolat de façon à aider les personnes défavorisées à reprendre le dessus sur leur vie.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook