• Accueil
  • >
  • INSPIRATION
  • >
  • [INSPIRATION] NKULBEYEM, UN LOGICIEL D’APPRENTISSAGE DES LANGUES MATERNELLES DU CAMEROUN

[INSPIRATION] NKULBEYEM, UN LOGICIEL D’APPRENTISSAGE DES LANGUES MATERNELLES DU CAMEROUN

Le grand public camerounais avait découvert ce didacticiel d’apprentissage des langues maternelles du Cameroun lors du premier salon de l’innovation technologique organisé par l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (Antic).

Dans un monde de plus en plus globalisé, au final les plus forts règnent dans l’ensemble en maitres, mais dans lequel aussi chacun, chaque pays, chaque communauté peut librement mettre en avant sa culture, ses traditions, les technologies de l’Information et des communications jouent un rôle crucial.

Le Cameroun est un pays divers et riche par ses langues, porteuses de traditions ancestrales millénaires que l’on pouvait craindre de voir poursuivre leur lente disparition, compte tenu de l’emprise des langues coloniales officielles françaises et anglaises dans tous les domaines de la vie.

Pour tirer profit des avantages et facilitations offerts par les innovations technologiques dans le domaine de l’apprentissage des langues, trois jeunes camerounais, réunis dans le Groupement d’Initiative Commune (GIC) Winworld, se sont lancé dans le projet Nkulbeyem, une plateforme logicielle d’apprentissage des langues maternelles et de connaissance du patrimoine culturel Camerounais. Le logiciel réalisé avec l’aide de linguistes, permet actuellement l’apprentissage de l’Ewondo,  le Bulu , le Duala, le Féfé  et le Shupamom. Pour rappel, le jeune camerounais Rodrigue Tchamna travaille sur un projet semblable de préservation de nos langues dans le cadre de la plateforme Resulam.

Le premier, Jean Paul Zanga,  39 ans, est  comptable-financier.  Elong Éricl Benoit est lui également un expert financier travaillant pour le Crédit Agricole à Paris.

Nous nous sommes entretenus avec Jules Germain Mvondo, troisième jeune derrière cette initiative. Le concepteur principal du didacticiel, âgé de 34 ans, ingénieur systèmes et réseaux né dans la ville de Bafia prépare actuellement un PHD en Linguistique Informatique.

 AFROTECHMAG : Expliquez-nous ce qu’est la plateforme Nkulbeyem?

Jules Mvondo :  NKULBEYEM est un terme en fang-Béti qui signifie instrument, outil de diffusion des connaissances et du savoir et ce savoir ici, ce sont nos langues maternelles. 2012 est l’année de baptême du logiciel d’apprentissage des langues maternelles et de connaissance du patrimoine culturel Camerounais avec actuellement 5 langues disponibles : Ewondo, Bulu , Duala, Féfé , Shupamom. Hormis cela nous mettons sur pied, en langues maternelles, des sites webs, des réseaux sociaux, des annuaires et bibliothèques numériques, des spots et messages publicitaires.

AFROTECHMAG : Pourquoi avez-vous ressenti le besoin de créer une telle plateforme et quelles sont les langues camerounaises disponibles?

Jules Mvondo : L’acculturation et le déracinement accrus qui minent les Africains en général et les Camerounais en particulier.

 AFROTECHMAG : Peut-on dire aujourd’hui qu’il est plus facile d’apprendre les langues camerounaises et africaines grâce aux technologies de l’information et des communications?

Jules Mvondo :  Les TIC sont très efficaces car présentement le numérique est entrain de dominer le monde et surtout l’éducation, formation, apprentissage les cahiers , les ardoises, tableaux deviennent les ordinateurs, tablettes, téléphones et chaque est individu préfère ne plus trop se déplacer pour s’asseoir prendre des cours mais préfère avoir qui son laptop, tablette, ordinateur pour faire un peu de tout donc les TIC sont un complément efficace et indispensable pour l’apprentissage.

 AFROTECHMAG : Depuis le lancement de votre plateforme d’apprentissage des langues nationales, quel a été l’accueil réservé par le public en général?

Jules Mvondo :  L’accueil est très grand, car toute les communautés Nationales, Internationales apprécient et passent des commandes car le problème des langues maternelles est un problème général. Beaucoup se plaignent (parents, enfants) de ne pas connaitre, parler, lire ou écrire en langue maternelle.

 AFROTECHMAG : Le Gouvernement camerounais expérimente l’enseignement et l’apprentissage en langue locale dans certaines écoles du pays. Collaborez-vous avec le gouvernement dans ce sens, ou votre projet peut-il aider ce dernier dans ce cadre?

 Jules Mvondo :  Nous avons écrit à tous les acteurs du gouvernement mais tous demandent d’attendre ( MINAC, MINRESI, MINEDUB,MINESEC,MINTOUR) . Notre logiciel est un didacticiel qui permet à toute personne désireuse de s’enraciner dans les langues Camerounaises, de lire, écrire, parler la langue maternelle de son choix et connaître le patrimoine culturel de cette langue.  Sur le plan éducatif il complète et aide les enseignants et les élèves en tant que matériel didactique pour l’apprentissage.

Sur le plan touristique, il permet de vendre la destination Cameroun à l’extérieur et sur le plan culturel, il facilite la connaissance des langues et du patrimoine culturel et aide à la création d’une industrie culturelle à travers des centres d’apprentissage des langues Camerounaises.

 AFROTECHMAG : Vous devez certainement avoir des défis et des besoins spécifiques dans le cadre du développement de ce projet. Quels sont-ils?

Jules Mvondo :  Notre vœu est de couvrir les langues maternelles Camerounaises d’abord, près de 250 langues et pour celà l’épineux problème est le nerf de la guerre donc on a besoin de financements, subventions , appuis financiers , collaboration des communautés culturelles et linguistiques

  AFROTECHMAG : Et que nous réservez-vous pour 2015 et que peut-on vous souhaiter pour l’avenir dans le cadre du projet Nkulbeyem?

Jules Mvondo :  En 2015 on a beaucoup de projets par la grâce de DIEU c’est déjà d’aller jusqu’à 11 langues et lancer le tout premier réseau social Camerounais trilingue ( Langue Maternelle- Français –Anglais ) si les moyens financiers suivent.

Source :

http://www.afrotechmag.com/?q=fr/aeseaux-sociaux/jules-mvondo-nkulbeyem-est-un-outil-logiciel-dapprentissage-des-langues-maternelles

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook