[INSPIRATION] JAY-Z ACHÈTE LES CHAMPAGNES ARMAND DE BRIGNAC

Tout allait pour le mieux dans le milieu du hip hop, le champagne Crystal coulait à flot et était de toutes les fêtes, lorsque Frédéric Rouzaud alors directeur général de « Louis Roederer Crystal », questionné par economist.com sur son ressenti par rapport à cette popularité ironisa :
[quote]

« Que pouvons nous y faire ? Nous ne pouvons interdire à ces personnes de l’acheter. Je suis persuadé que Dom Perignon et Krug seraient flattés à notre place ».

[/quote]

En réaction, Jay-Z appela alors au boycott de la marque jusqu’alors très populaire dans le monde du hip hop et chez les noirs américains par extension :

[quote]« Je perçois ses propos comme étant profondément racistes. Je ne supporterai plus aucun de ces produits ni dans ma vie professionnelle, ni dans ma vie privée ».[/quote] 

Conséquence: la marque Crystal dégringola dans le milieu et la communauté afro-américaine et la marque de vin de champagne « Armand de Brignac » (Ace de pique) choisi lors du clip « Show me What you Got » en 2006 où l’on peut apercevoir Jay-Z refuser une bouteille de Crystal lui préférant une bouteille à l’As de Pique, enfonça le clou.

Depuis, entre la marque française et la star américaine c’est la lune de miel. Lune de miel qui vient de se concrétiser en un rachat pur et simple pour un montant non divulgué.

Une porte parole de Sovereign Brands (entreprise New Yorkaise qui possèdait la marque) a précisé : «Il a fait part de son intérêt à détenir la marque et nous a fait une offre que nous ne pouvions simplement pas refuser, a-t-elle indiqué. Créer un Champagne emblématique et crédible d’un tel niveau sur une si courte période de temps est quelque chose de vraiment remarquable.»

La capacité du rappeur a transformé en marque de luxe en un temps records montre encore une fois de plus plus l’influence du hip-hop et de l’homme d’affaire du couple le plus puissant du show bizness américain.

Jay – Z : Show Me What You Got

Jay-Z – Roc Boys (And The Winner Is)…

source : economist.com et lesechos.fr

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook