• Accueil
  • >
  • INSPIRATION
  • >
  • [INSPIRATION] INTERVIEW : JAYMAXVI X NEGRONEWS, STAR MONTANTE GRÂCE AUX VINES

[INSPIRATION] INTERVIEW : JAYMAXVI X NEGRONEWS, STAR MONTANTE GRÂCE AUX VINES

 

Tout le monde connait ses vines, ses personnages et depuis peu, les paroles de ses chansons. Il est devenu célèbre grâce à Tantine Dafalgant, Tonton foufou pepelé ou encore Periphérique. Aujourd’hui, Jaymaxx fait partie de ceux qui comptabilisent le plus d’abonnés sur les réseaux sociaux, il se confie à NegroNews.

NegroNews : Bonjour Jayson, expliques-nous comment cette aventure a commencé ?
Mon aventure dans les vines a commencé tout simplement parce que je m’ennuyais, je n’avais rien à faire. Comme j’aime regarder les vines américains, je me suis dit pourquoi ne pas faire pareil ? Faire des vines, faire rire mes abonnées sur Instagram, sur Twitter. Ça a marché, j’ai commencé en décembre 2013 donc ça fait un an !

NN : Comment tu t’organises pour réaliser un vine ?
En général, j’attends de rencontrer les autres vineurs pour faire des vines groupés. Je trouve qu’ils sont meilleurs. Après il est vrai qu’on m’a connu avec mes vines seul donc je continue à en faire. Il n’y a pas vraiment d’organisation.

 

 

NN : Comment es-tu passé des vines amateurs à des vidéos professionnelles ? Quel a été le déclic ?
Le déclic ? C’est quand j’ai compris que ça faisait le buzz. J’ai vu qu’il y avait beaucoup de personnes qui me suivaient et qui appréciaient ce que je faisais. J’ai donc créé une page, le 4 janvier 2014 ! Ensuite, j’ai voulu m’améliorer, j’ai été contacté par des professionnels et j’ai signé chez Bomayé Musik (label indépendant qui regroupe des artistes tels Youssoupha, Sam’s ou encore Ayna, ndlr)

NN : Est-ce que tu as abandonné tes rêves de basket ? 
Je fais du basket depuis tout petit, j’ai été en centre de formation à Lille. Malheureusement j’ai dû arrêter à cause de certains problèmes. Mais ça ne m’a pas empêché d’avancer, je me suis fixé d’autres objectifs. Maintenant j’ai d’autres rêves, on va dire que j’ai fait une reconversion. Je suis complètement fier et je pense que tout ce travail aboutira sur quelque chose de bon. Je me concentre sur mes projets tout en continuant mes études. Je suis actuellement en première année de BTS MUC.

NN : Le phénomène des vines est assez récent, toi par exemple tu disais avoir commencé il y a un an. N’as-tu pas peur que le succès des vineurs disparaisse aussi vite qu’il est apparu ? 
Non ça ne me fait pas peur parce que maintenant je sais exactement ce que je veux faire. Les vines ont été un tremplin pour moi, ça ne veut pas dire que je vais arrêter d’en faire mais, ce n’est plus vraiment la priorité ! Maintenant je travaille avec Bomaye Musik, je suis entouré et je me dirige vers d’autres projets.

 

Jaymaxx3

NN : Entre membres de la « Skizz Family »( groupe de vineurs composé de Tonio Life, Jaymaxvi, Salomé Je t’aime, Jeffy Jey, Diazelche, CarpeDiem Elise, Naiis_k, El Tchokophobe et Melissa Lysha), vous vous connaissiez avant les vines ? 

Non, on ne se connaissait absolument pas. On s’est rencontré grâce aux réseaux sociaux. On faisait chacun nos vines mais, comme on sentait le buzz monté, on a décidé de se rencontrer. On a rapidement eu l’idée de faire un groupe. On a d’abord crée « Meight » qui est ensuite devenu la « Skizz Family »

NN : Que penses-tu de ceux qui disent que tu as un humour communautaire ?
Ça ne me dérange pas, au contraire j’assume ! Le personnage de Tantine Dafalgant, c’est vraiment quelque chose de communautaire mais, ça fait quand même rire des blancs, des chinois, des arabes, etc…J’ai un humour communautaire mais pas seulement, je parle aussi des différentes situations qui arrivent au quotidien donc parfois mon humour va au-delà de la communauté.

 

Jaymax4

NN : Quels sont tes projets pour 2015 ?
Pour la fin 2014, il y a l’événement de Salomé qu’on prépare pour son anniversaire. C’est le retour des « Black Out Parteen » qui aura lieu le 17 décembre. Il y a aussi le single «‪#‎Chuipluskleurkeul‬ » qui arrive avec le clip avec Salomé. Pour 2015, je prépare mon one-man show.

 

Jaymaxx>6

NN : Le cinéma, tu y penses ?
Je rêve du cinéma, je rêve d’être acteur. Le cinéma c’est la réussite. Je me vois bien dans un rôle marrant, une comédie. Je ne dis pas que je ne fais que ça mais c’est vrai que pour l’instant c’est l’univers qui me correspond le plus et où je me sentirais le plus à l’aise. J’ai eu des propositions de courts métrages. Pour l’instant je pense avant tout à la scène et à mon one-man show.

NN : Est-ce que tu prends des cours de comédie ?
Non je n’en prends pas. Je pense que ce serait bien de prendre des cours d’improvisation car j’aimerais faire un one-man show. C’est vrai qu’il n’y a pas que le talent qui compte, il y a aussi des codes à respecter et certaines choses à savoir maîtriser. Je pense que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre.

NN : Où est-ce que tu te vois dans dix ans ? 
Dans dix ans je me vois aux États-Unis (rire). Non franchement je me vois bien au États-Unis, pourquoi pas ? Je ferai de la comédie ou des films. Après c’est le travail qui me permettra d’y arriver. Les rêves c’est bien beau mais, il faut beaucoup de travail pour les atteindre. Je sais en tout cas que j’ai de l’ambition et j’espère réussir à accomplir mes rêves

NN : Quels conseils pourrais-tu donner aux personnes qui veulent se lancer dans cette aventure en tant que pro ?
Déjà il ne faut pas avoir peur du ridicule, il faut se donner à fond si on veut se faire remarquer et réussir. Il faut vraiment s’impliquer parce que même si c’est sur un téléphone, il y a des petits détails qui feront qu’un vine sera meilleur qu’un autre. S’appliquer, le faire régulièrement et surtout le faire à fond. Ne pas se prendre au sérieux aussi !

 

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video