• Accueil
  • >
  • INSPIRATION
  • >
  • [INSPIRATION] FRANCE : REMISE DES INSIGNES DE CHEVALIER DES ARTS ET DES LETTRES À TROIS ARTISTES CAMEROUNAIS

[INSPIRATION] FRANCE : REMISE DES INSIGNES DE CHEVALIER DES ARTS ET DES LETTRES À TROIS ARTISTES CAMEROUNAIS

L’ambassadrice de France au Cameroun, Christine Robichon, a remis jeudi à Yaoundé des insignes de Chevaliers des Arts et des Lettres à Bassek Ba Kobhio, Ambroise Mbia et Barthélémy Toguo, en reconnaissance de leur contribution au dialogue des cultures entre la France et le Cameroun.

Barthélémy Toguo découvre la pratique de l’art contemporain à l’Ecole des Beaux-Arts d’Abidjan, puis aux Beaux-Arts de Grenoble et enfin à la prestigieuse Kunst Akademie de Düsseldorf.
Dès la fin des années 90, son travail est remarqué par des critiques et des conservateurs qui l’invitent dans de grandes manifestations. Il excelle dans plusieurs disciplines, notamment les estampes, aquarelles, photos, sculptures, installations, vidéos, et autres.

Le cinéaste Bassek Ba Kobhio, pour sa part, fait ses premiers pas comme enseignant de Français et animateur d’une émission littéraire à la radio.

Il commence a flirté avec le cinéma lorsqu’il est recruté à la Direction de la cinématographie du ministère de la Culture, et accompagne la réalisatrice française, Claire Denis lorsqu’elle souhaite raconter son enfance, qu’elle avait passée au Cameroun à travers son film « Chocolat », sorti en 1968.

Il est le réalisateur de Sango Malo, ce long métrage, qui a été sélectionné au Festival de Cannes dans la programmation « Un Certain Regard », a remporté le Prix du Public du Festival du cinéma africain de Milan, et développe des thèmes sur la prise de conscience politique, le choc des valeurs, le racisme, les conflits de génération et l’émancipation de la jeunesse.

Il est par ailleurs le fondateur de « Films Terre Africaine », une société de production, puis « Ecrans Noirs », grand festival de cinéma au Cameroun, un temps itinérant au Gabon et en Centrafrique.

Ambroise Mbia, quant à lui, a fait des études à l’Ecole nationale supérieure des arts et techniques de théâtre de Paris, puis la Compagnie Madeleine Renaud – Jean-Louis Barrault, à l’Odéon Théâtre de France.

Ecrivain et metteur en scène, il a assuré des fonctions dans plusieurs structures comme le Festival mondial des arts nègres de Lagos, le Festival national des arts et de la culture de Douala, le Marché des arts et du spectacle africain d’Abidjan.

Il a aussi créé les Rencontres théâtrales internationales du Cameroun (RETIC), conçues comme un moyen de donner aux hommes de théâtre africains l’occasion de présenter leur travail à des professionnels internationaux, d’accorder des bourses à des artistes et de les accompagner dans leur formation.

Source : http://www.afriquejet.com/actualite/15604-france-chevaliers-des-arts-et-des-lettres-pour-trois-camerounais.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video