• Accueil
  • >
  • INSPIRATION
  • >
  • [INSPIRATION] FABRICE SAWEGNON, L’HOMME QUI MURMURAIT À L’OREILLE DES PUISSANTS

[INSPIRATION] FABRICE SAWEGNON, L’HOMME QUI MURMURAIT À L’OREILLE DES PUISSANTS

Ancien employé des agences Panafcom Young & Rubicam et McCann Erickson et fondateur de l’agence Voodoo, Fabrice Sawegnon peut être considéré comme l’étoile montante de la publicité politique en Afrique de l’Ouest.

Il n’a sans doute pas encore l’étoffe d’une certaine Anne Méaux, fondatrice d’Image 7, ni le réseau de Marcel Bleustein-Blanchet (fondateur de Publicis) et Jacques Séguéla, deux publicitaires français qu’il considère comme des modèles. Mais l’Ivoirien, ancien employé des agences Panafcom Young & Rubicam et McCann Erickson et fondateur de l’agence Voodoo, peut être considéré comme l’étoile montante de la publicité politique en Afrique de l’Ouest.

Concept

Après avoir piloté la campagne qui a conduit à l’élection d’Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire en 2010, Fabrice Sawegnon a récidivé en 2013 en faisant élire Ibrahim Boubacar Keïta à la tête du Mali. En 2015, le président ivoirien pourrait une nouvelle fois confier sa campagne à ce diplômé de l’École supérieure de commerce d’Abidjan (Esca) à qui l’on doit la formule « ADO Solutions », qui a fait mouche lors de la campagne de 2010.

Un concept élaboré pour Ouattara, basé sur un diagnostic des divers maux qui rongeaient le pays depuis dix ans. En 2001, ce communicant s’était déjà illustré au Bénin en contribuant à la réélection pour un dernier mandat de Mathieu Kérékou. Une victoire à nouveau remportée au Togo avec Gnassingbé Eyadéma en 2003 et au Gabon avec Omar Bongo Ondimba en 2005.

Clients fidèles

Hors du champ politique, Voodoo (environ 15 millions d’euros de chiffre d’affaires) a réalisé le rebranding de l’opérateur télécoms Ivoiris sous la marque Orange.

À la clé : un Mondial d’or de la publicité francophone, décroché pour la première fois par une agence africaine. Depuis, Voodoo compte quelques grands clients fidèles : le français Orange, donc, mais aussi Air Côte d’Ivoire, Yeshi Group et la Société ivoirienne de banque, filiale du marocain Attijariwafa Bank.

Source : http://economie.jeuneafrique.com/entreprises/entreprises/communication-a-medias/23783-fabrice-sawegnon-l-homme-qui-murmurait-a-l-oreille-des-puissants.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video