• Accueil
  • >
  • INSPIRATION
  • >
  • [INSPIRATION] CES APPLICATIONS QUI PEUVENT CHANGER LA VIE DES AFRICAINS

[INSPIRATION] CES APPLICATIONS QUI PEUVENT CHANGER LA VIE DES AFRICAINS

Les ingénieurs africains participent au développement de leur continent. Les applications et solutions pour mobiles se développent à toute vitesse en Afrique. Le magazine Ecofin a sélectionné les meilleures d’entre elles.

Photo : Jason A. Howie/Flickr / cc
Une chose est sûre, les Africains ont beaucoup d’imagination pour développer leurs solutions mobiles et Internet. Il faut dire qu’il y a du travail en Afrique où le secteur des applications concernera, en 2015, un milliard d’habitants et 915 millions d’utilisateurs.

L’Afrique de l’Est est alors devenue la Silicon Valley de l’Afrique et des pays comme le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie ou encore le Ghana sont devenus de véritables centres technologiques et pôles de créations qui commencent à attirer certains géants comme Google, Ericsson ou Samsung.

Parmi ces applications crées en Afrique et pour les Africains, le magazine Ecofin en a sélectionné 23. 23 applications qui depuis leur création, ont déjà révolutionner la vie de nombreux habitants du continent. En voici 5.

Les applications citoyennes
ArClean est une solution gratuite de gestion des ordures qui a été imaginée par un Togolais. Ce dernier est né et vit actuellement au Sénégal et c’est la ville de Dakar qu’il a imaginé assainir en imaginant cette application.

En temps réel, ArClean indique donc aux habitants de la capitale sénégalaise les emmplacements des poubelles de manière à créer une « cartographie des ordures ».

Cette application permet également de classer les quartiers de Dakar par ordre de propreté et éduque les habitants aux gestes utiles et au recyclagé.

No Bakchich a été créée au Cameroun par Hervé Djia, ingénieur informaticien et développeur d’applications. Très utiles, cette application a pour objectif d’enrayer la corruption dans un pays lourdement affecté par ce fléau. Les utilisateurs de No Bakchich peuvent désormais dénoncer les demandes de pot-de-vin et participer à l’élaboration d’une liste des services les plus corrompus.

« L’application, qui fait une comptabilité des dénonciations de demande de corruption et des services où l’on en demande le plus, permet également d’avoir accès à certaines procédures administratives en vigueur, et d’en ajouter d’autres via la plateforme web, afin d’éviter aux usagers de se faire escroquer », explique encore l’article d’Ecofin.

Les applications pratiques
M-Pedigree est la solution contre les contrefaçon de médicaments. « Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les médicaments contrefaits sont la cause de quelque 100 000 décès par an en Afrique », rappelle le magazine Ecofin. C’est en partant de ce constat qu’un Ghanéen a créé cette application en 2007.

Cette solution permet tout simplement de certifier la provenance des médicaments qui peuvent être consommés grâce à un code transmis par SMS aux industries pharmaceutiques. Créée au Ghana, cette application trouvera bientôt sa place au Niger, en Tanzanie et en Ouganda.

« Comparés aux agriculteurs européens et américains, à la pointe de la technologie agricole, les paysans kenyans font pâle figure », rappelle Ecofin. Mais depuis 2011 et la création de l’application M-Farm, les agriculteurs sont désormais informés en temps réel de la météo, du cours de la vente de leurs produits etc. Un tas d’informations fondamentales pour le simple coût d’un SMS.

« Ainsi, fini les semis en mauvaise période, les arnaques autour du prix, la galère pour trouver à qui vendre… Les agriculteurs doivent simplement envoyer un SMS à un numéro court pour obtenir l’information dont ils ont besoin », explique l’article d’Ecofin.

Les applications divertissantes
Afrinolly a été développée en 2011 par une agence de marketing en ligne et permet aux utilisateurs de profiter gratuitement de bandes-annonces de films africains, de potins sur les stars du continent et un tas d’autres contenus de divertissement.

L’application a été saluée en 2012 du prix de l’Android Developpers Challenge pour l’Afrique.

Source : Ecofin

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook