• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [INSPIRATION] CAMEROUN : DES PÂTES ALIMENTAIRES À BASE DE MANIOC

[INSPIRATION] CAMEROUN : DES PÂTES ALIMENTAIRES À BASE DE MANIOC

 

Une camerounaise crée des pâtes alimentaires à base de manioc. Son nom Dorothy Binla Selamo.
L’idée lui est venue en 2008 après les émeutes de la faim que son pays a traversées. Elle imagine de remplacer le blé importé par des féculents produits sur place.
Le projet lui aurait pris 3 ans, le temps de trouver la formule adéquate pour que son produit ait les mêmes caractéristiques que les pattes importées, notamment en terme de viscosité.
Elle réussi finalement à trouver la formule idéale et se trouve même un gros client en la personne du cuisinier en chef des lions indomptables du Cameroun. L’Équipe nationale de football du Cameroun lui achète 750 paquets pour les ramener à la coupe du monde 2014 au Brésil. 

Aujourd’hui, grandie de cette expérience, elle projette désormais d’agrandir son entreprise dans toute l’Afrique, Elle a déjà trouvé un atelier pour travailler, Seulement elle peine au niveau des financements.
Pour 2 millions de francs CFA (3000 euro) afin réhabiliter une vielle usine abandonnée et installer son matériel de travail, qu’elle ne dispose pas, Dorothy risque de voir son projet tomber à l’eau.

Pour rappel : Les émeutes de la faim de 2008, sont une série de manifestations ayant touché plusieurs pays extrêmement dépendants du blé, dont le Magreb où elles se sont transformées en revolution arabes, Haiti, le Cameroun, etc.. Dans certains pays elles se sont transformées même en guerre civile, comme c’est le cas en Syrie.

Ces émeutes ont puisé leur origine sur l’augmentation brusque des cours du blé dans les marchés, entraînant la flambée de son prix, dû notamment à l’arrivée des agro-carburants, qui consomment énormément de blé, et la crise des « subprime » aux États-Unis, où le blé s’est retrouvé comme une porte de sortie pour ceux qui avaient tout misé dans les « subprime ». Les trader se sont tous jetés sur le blé faisant ainsi exploser son cours.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook