[INSOLITE] UNE ANGOLAISE PARCOURT LES RUES DE LONDRES POUR SAUVER LES BLONDS

Ça, c’est Maria Jesus-Luncongo. Non seulement Maria partage son nom de famille avec l’oracle de la foi chrétienne, mais elle a aussi hérité de son altruisme et de sa bienveillance éternelle. Bien qu’elle soit d’origine angolaise et n’ait en conséquence pas les cheveux clairs, Maria a consacré sa vie à mener des campagnes visant à protéger les blonds et blondes de Grande-Bretagne. Nos frères et sœurs aux cheveux couleur paille seraient, selon ses dires, « en voie d’extinction » et s’ils disparaissaient, « le monde ne sera plus aussi beau et séduisant ».

D’un point de vue scientifique, il n’existe pas encore de preuve affirmant que les cheveux blonds séduiraient plus les êtres humains que les autres. C’est un fait, et visiblement Maria n’en a rien à foutre. Son amour inconditionnel pour les « pures blonds » dépasse l’entendement, et c’est pourquoi elle poursuit son combat, seule, quelque part entre Mère Térésa et Hitler, sans jamais songer à lever le pied.

À travers sa prospection d’ampleur nationale, une nouvelle pétition en ligne et de nombreuses lettres sans réponse envoyées au bureau du Premier ministre David Cameron, Maria espère mettre en place la première Journée nationale de la Blondeur afin de glorifier tout être ayant la chance d’être blond. Je lui ai parlé pour savoir si elle menait d’autres combats du même genre.

VICE : Salut Maria. Quand avez-vous, pour la première fois, senti que les blonds avaient besoin d’être protégés ?
Maria Jesus-Lucungo : C’est arrivé soudainement, il y a quelques années, lorsque j’ai compris qu’ils ne se reproduisaient pas qu’entre eux. C’est toujours bon d’avoir quelques blonds dans la communauté blanche pour les mélanger avec les autres, afin d’avoir plusieurs teints et autant de couleurs de cheveux. La variété, c’est super – ça met du piment dans la vie ! Quand vous allez en Afrique, vous vous attendez à voir des Noirs. Mais lorsque quelqu’un originaire d’Afrique débarque en Europe, la première personne qu’il va remarquer sera sans doute un blond. La blondeur, c’est la blancheur pure, la blancheur d’avant le mélange avec le reste du monde.

Pensez-vous que les formes les plus pures de chaque race devraient être protégées ? Certaines ethnies africaines, notamment ?
Oui, mais les Africains ne sont pas en voie de disparition. Allez en Afrique – ils sont vraiment nombreux. Si les blonds disparaissent, vous allez devoir expliquer à votre petit-fils qu’à une époque, il existait un autre type de personne blanche ; il ne vous croira sans doute pas. C’est ce que j’essaie d’éviter – nous ne sommes pas obligés d’en arriver là. En Angleterre, nous avons besoin d’élever nos voix en faveur des blonds à la Chambre des Communes. C’est comme si vous aviez un jardin dans lequel un type de fleurs était en train de faner ; le jardinier ferait tout pour les sauver. Il se concentrerait sur celles-ci en particulier. Voilà pourquoi je me concentre sur ce type-là, mais ça ne veut pas dire que je n’aime pas les autres – je les aime tous de la même façon !

Quel genre de décret comptez-vous suggérer à la Chambre des Communes ?
Le premier, ce serait une journée consacrée à la blondeur. Mais celle-ci serait en réalité un moyen de glorifier l’ensemble de la communauté blanche – certaines personnes sont plus blondes que d’autres, c’est tout. Hitler n’était pas blond mais il s’en souciait beaucoup ; il aimait les blondes. Outre les atrocités qu’il a commis, son projet était de préserver les blonds.

Mais Hitler faisait ça parce qu’il croyait que la race aryenne était « la meilleure des races ». Pour ça, il a tué pas mal de gens innocents.
Oui. Pour moi c’est évidemment exagéré de ne vouloir être qu’une chose – ce que j’aime, c’est la diversité. Sa vision avait du sens, mais le problème vient de la façon dont il a voulu résoudre le problème. Je pense que s’il vivait à notre époque, son idéologie aurait évolué. Il aurait été plus souple. S’il était possible de sauver toutes les blondes, ce serait fantastique vous ne croyez pas ?

Pensez-vous que les blonds sont plus beaux que les autres ? Je ne suis pas blond, et ça m’inquiète.
Non, non et non. Les beautés sont différentes selon les races. Il y a plusieurs variétés de beauté.

Et qu’en est-il des roux ?
Pour moi, la couleur rousse représente la teinte blonde la plus sombre. Je pense qu’ils appartiennent tout de même à la « catégorie blonde ». Ils sont légèrement blonds.

Pensez-vous que le gouvernement est au courant de l’extinction du peuple blond et qu’il n’en a rien à foutre ?
Nous devons les avertir et voir à quel point ils se sentent concernés. Je pense que le gouvernement britannique est trop occupé par les problèmes d’économie, etc. et qu’en conséquence aucun d’eux n’y prête attention. Quelqu’un doit s’en charger – moi. Nous devons continuer à taper du poing jusqu’à ce qu’ils écoutent. Quelqu’un doit soulever le problème. Si nous arrivons à développer cette idée, ils s’y soumettront !

Qu’en est-il des scientifiques ? Ils affirment avoir des preuves certifiant que la population blonde n’est pas en train de disparaître.
Il y a deux types de scientifiques : ceux qui disent qu’il est trop tard pour mener une campagne – pour eux, les blonds ont déjà disparu. Et une deuxième catégorie qui estime le contraire. Peu importe en réalité puisque dans tous les cas, je continuerai la lutte.

Qu’avez-vous à dire aux gens qui pensent que la couleur de cheveux n’est pas importante ? Vous savez, ceux pour qui « seule la beauté intérieure compte » ?
Ce qui est à l’intérieur est une chose, et l’apparence en est une autre. Pour certains, l’apparence est très importante. J’aime voir des gens beaux, et lorsque j’en ai l’occasion, je ne m’en prive pas. La beauté intérieure concerne un autre genre de relations ; quand vous avez une copine et que vous êtes amoureux d’elle, par exemple. L’apparence elle, compte lorsque vous allez dans un endroit étrange, et que bizarrement vous n’êtes pas effrayé par le look des gens. Cela prouve que quelqu’un, quelque part, doit bien faire attention aux apparences – et que l’apparence aussi est importante.

Source :

http://www.vice.com/fr/read/une-angolaise-parcourt-les-rues-de-londres-pour-sauver-les-blonds/?utm_source=vicefb

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook