• Accueil
  • >
  • PEOPLE
  • >
  • INSOLITE 
  • >
  • [INSOLITE] UN IMMIGRÉ GHANÉEN REFUSE 20 000 DOLLARS À WASHINGTON AU NOM DE LA LOYAUTÉ

[INSOLITE] UN IMMIGRÉ GHANÉEN REFUSE 20 000 DOLLARS À WASHINGTON AU NOM DE LA LOYAUTÉ

C’est l’une de ces histoires dont raffolent les médias américains et qui remplissent les colonnes des « faits divers » des publications dans le monde. Un immigré Africain (Bismark Mensah) à Washington est au cœur de cette histoire pas comme les autres.

L’histoire prend corps aux Etats-Unis ces derniers mois, très précisément à Washington. Un Ghanéen, la trentaine, qui a posé sa valise d’immigré sur le sol américain depuis 2012 et qui travaille à temps partiel dans un supermarché du géant groupe de distribution « Walmart » contre 9 $/h tombe sur la rondelette somme de 20.000 dollars oublié par un couple, les Elton.

Ces derniers venaient d’effectuer des courses dans une « Walmart » et ont été aidés par Mensah à transporter leurs colis jusque dans leur véhicule. Mensah s’efforça alors d’interpeller les Elton pour leur remettre le pactole. Ils venaient de démarrer mais B. Mensah dû déployer un trésor d’énergie pour les rattraper.

Très touchés par cette magnanimité et cette exemplarité, les Elton entreprirent de gratifier cet Africain avec une partie de la somme découverte dans une enveloppe. Ce que cet Ouest-africain déclina tout de suite. Il en fera de même, poliment, pour diverses formes de reconnaissance que le même couple a pris sur lui de lui offrir !

Ces 20 mille dollars étaient destinés à aider les Elton à s’offrir une nouvelle demeure. L’employé de « Walmart » a justifié son geste par son incapacité morale à empocher l’argent d’autrui. « Ma conscience ne me le tolérerait pas »,lance-t-il. Prime à cette exemplarité dans ses fonctions, « Walmart »a fait passer le contrat d’emploi de Mensah « d’employé à temps partiel à employé à temps plein » !

Le Ghanéen est par ailleurs coutumier de bonnes conduites ; la direction de ce supermarché a indiqué que ce n’est pas la première fois qu’elle reçoit des mots ou messages de sa clientèle soulignant la gentillesse et la bienveillance de leur employé ghanéen à leur endroit. De quoi faire grimper rapidement les revenus hebdomadaires de cet immigré. Ils plafonnaient jusque-là à 640 $.

Source : afriquinfos.com

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook