[INSOLITE] BIG CHOP, L’APPLICATION QUI VOUS DESSINE LA COUPE AFRO PARFAITE

Vous vous êtes sûrement déjà demandé comment réaliser une coupe afro. Vous savez, cette coiffure légèrement frisée, dense et arrondie dont les africains-américains se sont faits, au fil du temps, de vrais ambassadeurs.

On en connaît les icônes, la militante des droits de l’homme Angela Davis ou encore le regretté Michael Jackson, du temps des Jackson Five…

Aujourd’hui, ce style a même fini par devenir un argument de revendication identitaire pour les Africains-Américains et les Africains. La coupe afro revient si bien à la mode qu’elle attire même les blancs… Du coup, c’est la ruée vers les salons de coiffure.

Pourtant, plus besoin désormais de faire des mains et des pieds pour changer de look. Le site BlackWeb 2.0 nous fait découvrir ce qu’il considère comme une pépite.

Il s’agit de l’appli mobile Big Chop. Une application de relooking spécialement destinée aux femmes qui veulent essayer des coiffures naturelles.

Comment ça marche cette histoire? BlackWeb 2.0 explique que l’opération est toute simple.

Une fois sur l’application, vous téléchargez une photo de votre téléphone ou de votre compte Facebook et vous choisissez l’un des 250 styles de coiffures proposés. Et le tour est joué.

Si cela vous convient, vous vous épargnez ainsi de longues discussions avec votre coiffeur pour trouver la coupe parfaite. Ou, en tout cas, vous vous épargnez de mauvaises surprises, comme cela peut arriver.

Les utilisatrices —Oui, parce que l’appli n’est réservée qu’aux femmes, apprend-on— ont le choix entre des coupes TWA (Teeny Weeny Afro) ou encore des dreadlocks…

L’appli Big Chop, disponible depuis la fin du mois de novembre 2012, semble déjà faire fureur, peut-on lire sur BlackWeb 2.0.

«Je voulais créer des applis pour les Africains-Américains qui veulent voir des images de leur culture et des idées représentées dans l’App. Store», explique la conceptrice du projet, Arsha Jones, une native de Washington.

L’idée, ajoute encore Arsha Jones, vient de sa propre expérience:

«J’ai souvent eu du mal à trouver une nouvelle coiffure. Et, parfois, en essayant un nouveau style, je me suis aperçue, à mi-chemin, que la coupe ne me convenait pas. Cette application permet d’éviter ce type de situations.»

Source : Slate Afrique

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook