• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • Huawei se veut « partenaire majeur » de la R.D.C dans la réalisation de son plan numérique

Huawei se veut « partenaire majeur » de la R.D.C dans la réalisation de son plan numérique

Les 19 et 20 février 2020, la République démocratique du Congo (RDC), organisait à Kinshasa, la première édition du forum E-DRC, placé sous le thème «Investir dans le numérique en RDC». L’objectif visé, par ledit forum était d’envisager la création de partenariats publics-privés. À cette occasion, le géant des techniques d’informations et de communication (TIC) s’est distingué, en signant avec le ministère de tutelle un protocole d’accord.

En effet, dans la volonté d’optimiser la coopération en matière de technologies de l’information et de la communication avec le ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC), Adam MA QIANLI, manager de Huawei RDC a signé un protocole d’accord avec le ministre de tutelle Augustin KIBASSA MALIBA.

«En tant que partenaire stratégique de la numérisation de la RDC, Huawei souhaite réaliser de nouveaux investissements en termes d’infrastructures dans le pays. Nous voulons pleinement participer avec le ministère des PT-NTIC à l’élaboration du Plan numérique et nous espérons développer la couverture du réseau dans les zones rurales», a déclaré le responsable de la filiale congolaise.

Adam MA QIANLI a rappelé l’importance de l’implication de Huawei au fil des années pour le développement des TIC en RDC. En effet, « Au cours des dix dernières années, Huawei a été l’un des principaux fournisseurs de solutions de réseau 3G et 4G en RDC. La première phase du projet d’expansion du réseau backbone national, réalisé en collaboration avec la SCPT, a permis d’augmenter la capacité du réseau de large bande de 10G à 100G, améliorant considérablement la qualité du réseau backbone et devenant un projet pionnier dans la construction d’infrastructures des TIC en RDC », a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le géant chinois a investi le secteur local du développement des compétences, avec son projet annuel « Future Seed Plan », qui sélectionne chaque année les meilleurs étudiants congolais. Lesquels se rendent en Chine pour étudier et échanger de manière approfondie sur les technologies de l’information et de la communication.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video