• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • HOMMAGE À PIERRE KALALA MUKENDI, LE « BOMBARDIER »

HOMMAGE À PIERRE KALALA MUKENDI, LE « BOMBARDIER »

  • Par 1oo312ksa
  • 4 Mois
  • SPORT

“Le succès du Tout Puissant Englebert et de l’équipe nationale du Congo-Kinshasa au milieu des années 60 sont en grande partie dus à Kalala Mukendi. Il était ‘le Monsieur-but’ de son pays“. C’est en ces termes élogieux que la CAF a présentait ce footballeur de génie dans le livre qu’elle a publié en 2007 à l’occasion du cinquantenaire de la prestigieuse instance footballistique africaine. Même avec un mois de retard, les grands ne s’oublient pas. Et comme on a coutume de dire en Afrique : « Les morts ne sont pas morts. » Il y a deux ans, le 30 juin 2015, le football africain, congolais, perdaient l’un de ses enfants chéris : Pierre Kalala Mukendi.

Ce fut, et c’est encore indéniablement, l’un des meilleurs joueurs du continent. Considéré comme étant le plus grand footballeur congolais de tous les temps, Pierre Kalala Mukendi alias « Le Bombardier » a véritablement marqué toute la génération des années 60 tant au Congo qu’à travers le continent africain. 1m84, né en 1939 Likasi, au Katanga, où il avait effectué ses premiers pas de footballeur dans l’US Pand, fit toute sa carrière de footballeur qu’il mènera conjointement avec son métier d’instituteur sous le maillot du TP Englebert d’Elizabethville, ancien nom de Lubumbashi. Club avec lequel il allait remporter deux Coupes d’Afrique des clubs champions en 1967 et 1968 avant de perdre les deux finales

Son sens du but, sa technique et ses exploits hors normes ont fait du mythique attaquant du Tout Puissant Englebert (devenu le Tout Puissant Mazembe), une légende. Kalala, comme on l’appelait tout simplement, a été le héros d’une génération exceptionnelle de Léopards de la République démocratique du Congo qui ont inscrit en 1968 et pour la première fois de leur histoire le nom de leur pays en lettres d’or au palmarès de la Coupe d’Afrique des Nations, lors de la 6ème édition, organisée en Éthiopie.

Outre ses exploits en équipe nationale, Pierre Kalala Mukendi a aussi raflé les titres avec le Tout Puissant Englebert. À savoir les deux premières Coupes d’Afrique des clubs champions (aujourd’hui, la Ligue des champions de la CAF) en 1967 et 1968, le championnat de la RDC en 1966, 1967 et 1969, et la Coupe nationale en 1966 et 1967. Il s’éloignera des terrains pour devenir entraîneur, puis à maintes reprises directeur technique national des Léopards, la dernière fois en 1998, lorsque la RD Congo monta sur la troisième marche du podium à Ouagadougou.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook