• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • HERBERT C. SCURLOCK, BIOCHIMISTE À L’ORIGINE DE L’UTILISATION DE LA RADIOTHÉRAPIE DANS LE TRAITEMENT DU CANCER

HERBERT C. SCURLOCK, BIOCHIMISTE À L’ORIGINE DE L’UTILISATION DE LA RADIOTHÉRAPIE DANS LE TRAITEMENT DU CANCER

 Herbert C. Scurlock (1875 – 1952)
 
Le Dr Herbert C. Scurlock est un biochimiste qui a mis en place l’utilisation de la radiothérapie pour le traitement du cancer ainsi que les rayons X pour diagnostiquer les problèmes dentaires.
 
Herbert Scurlock est professeur de chimie physiologique à l’Université Howard, où il a exerce pendant quarante ans en faculté de médecine.
 
Né en 1875 à Fayetteville, en Caroline du Nord aux États-Unis, diplômé du « Livingstone College » à Salisbury, (Caroline du Nord) en 1895, il obtient son diplôme de médecine de l’université de Howard en 1900 et une maîtrise ès arts à l’Université de Columbia en 1915.
 
De 1900 à 1905, le Dr Scurlock est à la fois assistant en chimie et conférencier sur les rayons X et l’électrothérapie à la faculté de médecine de l’université Howard. Il prend ensuite temporairement en charge le département de chimie et de physique à l’université Howard des arts libéraux avant de retourner à la faculté de médecine en tant que professeur titulaire et directeur du département de chimie physiologique.
 
Dr Scurlock est un membre de la Société Médico-Chirurgicale du District de Columbia dont il devient le président en 1916. Il est également membre de l’American Chemical Society, l’Association Américaine Pour l’Avancement des Sciences ainsi que de l’Association Nationale de Médecine. Son manuel « Quantitative Chemical Analysis », publié en 1915, est disponible à la Bibliothèque du Congrès des États-Unis.
 
À noter que c’est le frère du Dr Scurlock, Addison N.Scurlock, un photographe social de renom dont la carrière a commencé dans les années 1900 et a duré plus de six décennies, qui a réalisé ce portrait.
 
Le « Addison Scurlock’s Washington DC Studio » était un centre de documentation de la vie intellectuelle et culturelle des Afro-Américains dans la capitale de la nation. Addison Scurlock photographiait essentiellement les éducateurs, artistes, scientifiques, musiciens, politiciens et bien sûr, la population en général. Ses fils d’Addison Scurlock, Robert et George Scurlock, poursuivront son travail jusqu’en 1994.
 
 
NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook