• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • HARVEY WEINSTEIN SE DÉFEND D’AVOIR HARCELÉ SEXUELLEMENT LUPITA NYONG’O

HARVEY WEINSTEIN SE DÉFEND D’AVOIR HARCELÉ SEXUELLEMENT LUPITA NYONG’O

Le feuilleton judiciaire Harvey Weinstein sur les présumés harcèlements sexuels dont il serait l’auteur, ne semble être qu’à son début. Le producteur Américain n’a qu’à bien se préparer. Lupita Nyong’o a rejoint la liste de 45 femmes, dont Lena Headey, Gwyneth Paltrow et Angelina Jolie, qui ont accusé l’ancien producteur d’agression et de viol. Mais un fait marquant a suivi cette dénonciation par voie de presse faite par l’actrice noire, c’est que dès le lendemain, un porte-parole du producteur a déclaré que celui-ci avait un souvenir différent des événements racontés par cette dernière.

Un déni motivé par un certain racisme selon le Washington Post, qui a rappelé que c’est seulement la deuxième fois depuis la publication des premiers témoignages que l’accusé cite nommément une de ses victimes pour nier les faits. Son empressement à récuser cette accusation en particulier a provoqué de nombreuses réactions d’internautes qui voient un lien direct entre ce déni immédiat et la couleur de peau de l’actrice. « Harvey Weinstein ne voulait pas répondre aux accusations de viols de femmes blanches mais il a été rapide quand il s’est agi de réfuter celles de Lupita. » peut-on lire. « De tous les gens à qui Harvey Weinstein pouvait répondre directement, c’est Lupita N’yongo qu’il choisit de traiter de menteuse. Waouh. » réagira un autre. « Ça me va que toutes ces femmes blanches témoignent mais PAS UNE FEMME NOIRE QUAND MÊME ! »

Dans son texte, Lupita Nyong’o évoque deux rencontres avec le producteur américain, qui aurait voulu lui faire un massage, alors qu’elle était encore étudiante. Elle évoque également des faits qui seraient survenus lors d’un dîner après la lecture à Broadway du spectacle Finding Neverland, produit par Harvey Weinstein. Celui-ci lui aurait alors proposé de monter à l’étage dans sa chambre.

En 2014, après avoir remporté l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, elle recevra une offre pour un rôle dans un produit par la Weinstein Company, mais ne jouera pas finalement. Lupita Nyong’o termine sa tribune par des mots qui parlent à toutes les femmes : « En tant qu’acteurs nous sommes payés pour faire des choses très intimes en public. C’est pour cela que certains peuvent avoir l’audace de vous inviter chez eux ou dans leur hôtel, en sachant que vous irez ».

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook