• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • HAMIDOU MSAIDIE, L’ADJOINT INCONNU DE ZIDANE

HAMIDOU MSAIDIE, L’ADJOINT INCONNU DE ZIDANE

18 AVRIL 2017. Le Réal Madrid rencontre le Bayern Munich lors des quarts de finales retour en Ligue de Champions. À la 112e minute, Marco Asension vient de marquer le quatrième but, validant ainsi la qualification de son équipe pour les demi-finales. C’est l’euphorie sur les bancs ! Zidane, se fait monter dessus par David Bettoni, puis un plan furtif montre un homme qui communie avec l’ancien Bleu.

Les premières analyses parlent d’un ramasseur de balles. Mais, qu’est-ce qu’un ramasseur de balles ferait aussi proche du sélectionneur madrilène ? Visiblement, c’est un membre du staff madrilène. Mais qui est donc cet homme de petite taille, que l’on ignorait jusque-là ?

Cet homme, c’est Hamidou Msaidie ! Si en Espagne, on le prend pour un chaman, le journaliste comorien Elie-Dine Djouma assure « à la base, c’est un kiné de formation. Il avait son cabinet en Île-de-France et, une fois, Zizou et des potes à lui de la génération 1998 sont venus. Ils ont apprécié son intervention ». Zidane semble avoir vraiment apprécié cette intervention puisqu’après lui, c’est l’un de ses fils, qu’il a confié aux soins de Hamidou Msaidie, « Msaidie a assuré et Zizou est tombé sous le charme » reprend le journaliste comorien. Assez pour qu’il suive l’ancien numéro 10 Français jusqu’en Espagne où il opère désormais au Réal Madrid où il fait de la fasciathérapie. Une technique médicale qui convient à l’équipe espagnole visiblement.

Mais, si l’homme originaire de Marseille, est un élément essentiel pour le Réal Madrid, il est très peu accessible, et préfère rester discret, comme le déclare le journaliste comorien Djouma, « il est discret et timide, c’est vrai. Il fait tout pour ne paraître nul part. J’ai déjà écrit. Plusieurs ont tenté de l’approcher, mais cela n’a pas été facile ». Beaucoup en garde d’ailleurs le souvenir d’une mauvaise expérience. « Je le connais de nom (…) on voulait le voir par courtoisie … on n’a pas pu (…) je me suis présenté à eux, mais ça a été un peu froid, c’était bonjour – au revoir. Il n’y a pas eu de connexion », relate le sélectionneur national des Comores. Même Usain Bolt, lui a à plusieurs reprises adressé des demandes, qui restent jusque-là sans réponse.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook