HAITI PRÉSENTÉ AUTREMENT AVEC LE LIVRE DE GARY VICTOR

D’Haïti, beaucoup diront que c’est un pays maudit, un pays qui conjugue toutes les tragédies simultanément, misère, corruption, crimes organisés, catastrophes naturelles… ET pourtant, les gens vivent à Haïti comme partout ailleurs, des existences souvent difficiles où chacun cherche à conserver. Une vision, que l’auteur Gary Victor ne partage pas. Il présente Haïti sous des traits autres que ces stéréotypes.

Gary Victor, est le plus grand romancier haïtien contemporain depuis une quinzaine d’années, journaliste, il est, mais également dramaturge. Gary Victor, dans son nouveau roman « Les temps de la cruauté » se montre particulièrement bouleversant. L’écrivain, a su mettre des mots sur la souffrance d’un peuple meurtri à travers une série de textes luxuriants et profonds, terribles et vertigineux sa dignité malgré des circonstances qui peuvent tourner à l’épouvantable.

Le réel que l’on peut aussi appeler le concret, Gary Victor, le mêle à la superstition, surnaturelle ou surréalisme. Ça dépendra de chacun. À chacun de comprendre comme il pourra « Les temps de la cruauté ».
Le livre s’ouvre avec les mots de Carl Vausier. Il nous livre son histoire du début à la fin. C’est une personne qui a fait des études. Il écrit des livres. Il vit à Port-au-Prince, capitale politique d’Haïti. Il Parle. Il nous parle. Avec ses mots. Oui, avec ses verbes et sa singularité.

Il nous parle tout simplement, comme monsieur tout le monde. Il est certes écrivain, mais là, il n’est pas en train d’écrire un livre. Non, du tout. Il parle de ce qu’il a vécu et de ce qu’il vit. Ce qu’il dit est là. Il le dit. Subitement, le lecteur, celui-là
NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook