LA GUYANE: TERRE D’ACCUEIL DES HAÏTIENS

En 2017, 5744 Haïtiens ont déposé une demande d’asile en France. Des dossiers principalement traités en Guyane. Des chiffres tirés du rapport d’activité de l’office français de protection des réfugiés et apatrides(OFPRA) rendu public lundi 9 avril.
Haïti se classe à la 3ème place des pays d’où proviennent les demandeurs d’asile. 4939 Haïtiens ont déposé un dossier pour la première fois en 2017. Un nombre quasi stable par rapport à 2016 (+0,2%).

La majorité des demandeurs demeure des personnes victimes de violences émanant d’individus masqués et armés (…) D’autres demandeurs évoquent un risque d’atteintes graves ou de persécutions en cas de retour en Haïti en raison de jalousies ou de conflits fonciers impliquant parfois des membres du pouvoir. Beaucoup de femmes font état de violences, de sévices, d’agressions sexuelles ou de viols du fait du climat de violence persistant

– Rapport annuel de l’OFPRA

« Un climat social très tendu » après l’élection présidentielle et des conditions de vie aggravées par le passage de l’ouragan Matthew en 2016  qui en demeurent dans le pays reste l’une des principale cause notamment accentuée par la précarité importante de l’île.
 « La grande majorité des demandes haïtiennes est actuellement enregistrée en Guyane« . 88,9% des dossiers déposés en Guyane l’an dernier concernaient des Haïtiens. Ils représentaient 48,3% des premières demandes de protection en Guadeloupe.

Le début de l’année 2018 est marqué par un « ralentissement de la demande haïtienne« , a indiqué Pascal Brice, le directeur de l’office français de protection des réfugiés et apatrides.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook