GUYANE : CAZENEUVE RÉUNIT SES MINISTRES EN URGENCE !

Les discussions entre les membres du gouvernement dépêchés en Guyane et les collectifs de protestation se sont soldées dimanche dernier en échec. Alors que le gouvernement avait conclut un plan d’aide d’un peu plus d’un milliard d’euros, les collectifs réclament désormais 2,5 milliards d’euros « tout de suite », en plus de rejeter un bon nombre de propositions des membres du gouvernement. Plus déterminés que jamais à sortir leur territoire des difficultés qu’il subit, les guyanais ont décidé de poursuivre les manifestations et menacent d’ailleurs de durcir le ton.

Alarmé par la situation, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a convoqué une réunion ce lundi après-midi avec ses ministres. Dès 16h30, les deux ministres de retour de Cayenne, Ericka Bareigts et Mathias Fekl ainsi que sept autres membres du gouvernement parmi lesquels Najat Vallaud-Belkacem (Éducation), Marisol Touraine (Affaires sociales et Santé), Jean-Jacques Urvoas (Justice), Jean-Michel Baylet (Aménagement du territoire), Stéphane Le Foll (Agriculture), Patrick Kanner (Ville) ainsi que le secrétaire d’État au Budget Christian Eckert, tenteront de trouver une issue aux manifestations sociales qui paralysent le pays depuis maintenant deux semaines.

Le plan d’1,085 milliard d’euros, «répond aux préoccupations prioritaires (…) notamment en ce qui concerne l’éducation, la sécurité, la santé ou la commande publique», s’est défendu la ministre dans un communiqué. «Je prends acte que nous ne sommes pas arrivés à un accord», a reconnu la ministre avant de repartir à Paris. «Je suis allée au bout du chemin. Il y a beaucoup de sujets avec des avancées significatives», a-t-elle poursuivi, demandant aux collectifs de mettre fin à la grève pour que les entreprises fonctionnent à nouveau et pour que les enfants retournent à l’école.

Un communiqué auquel les collectifs ont répondu : « «Madame Bareigts fait comme si elle ne savait pas que nous avons 50 ans de retard, qu’on subit, que nous voyons de la misère dans notre pays. Nous allons lui montrer (…) Demain, tous les barrages seront fermés».

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook