• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • LA GUINÉE, VICTIME DES SANCTIONS AMÉRICAINES CONTRE LA RUSSIE ?

LA GUINÉE, VICTIME DES SANCTIONS AMÉRICAINES CONTRE LA RUSSIE ?

Par le biais de la loi contre les adversaires de l’Amérique (CAATSA) d’août 2017, les États-Unis ont pris de nouvelles sanctions contre 24 personnalités russes et 14 entreprises et entités russes le 06 avril 2018. Ces sanctions interviennent à la suite de l’affaire Skripal, du nom d’un ancien agent double russe empoisonné par un gaz neurotoxique début mars en Angleterre, dans laquelle la Russie est considérée comme responsable.

Parmi les personnalités russes touchées par ces sanctions, se trouve le roi de l’aluminium, le milliardaire Oleg Deripaska, qui s’affiche aujourd’hui comme le plus grand perdant de ces sanctions visant à punir la fédération de la Russie.

En effet, l’oligarque Oleg Deripaska est l’actionnaire majoritaire de la société Rusal, incontournable dans le secteur de l’aluminium. Cette entreprise, à cause de ces nouvelles sanctions n’a plus accès au marché américain qui représente environ 20% de sa part de marché. Les lingots d’aluminium estampillés UC Rusal ne peuvent plus servir de garantie dans les transactions boursières de la London Metal Exchange (LME) et les partenaires traditionnels de l’entreprise ont annoncé leur intention de revoir leurs relations commerciales avec le géant russe, en vue de respecter les sanctions américaines. Ce qui inévitablement va ralentir les activités de russal.

L’autre victime de ces sanctions est la Guinée. Car, la bauxite utilisée par Rusal provient principalement de la guinée qui détient environ 50% de la part mondiale de ce minéral. Ce pays à cause de sa bauxite était devenu un partenaire stratégique de Rusal. L’entreprise envisageait faire un investissement de 220 millions de dollars en 2019 dans le pays pour atteindre une production de 7 millions de tonnes de bauxite par an.

Selon Amadou Diallo, directeur exécutif de l’ONG Actions mines Guinée, les difficultés de Rusal auront à court ou à moyen terme des conséquences sur la Guinée. Mais, le ministre guinéen des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba se veut rassurant sans trop rentrer dans les détails. Tout comme Oleg Deripaska qui à l’annonce des sanctions avait déclaré ceci :

‘’ Ma présence sur la liste noire des États-Unis est non fondée et absurde. Dimanche, j’ai bien l’intention de fêter Pâques. J’analyserai la situation avec nos avocats en début de semaine prochaine. ‘’

Visiblement que le milliardaire était loin de prendre la mesure de ces sanctions. Ces dernières sanctions sont les plus lourdes que les États-Unis ont eu à prendre contre la Russie.

Tiburce Bocovo

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video